DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Paris et Cavani se promènent, Rennes rechute

Vous lisez:

Ligue 1: Paris et Cavani se promènent, Rennes rechute

Ligue 1: Paris et Cavani se promènent, Rennes rechute
Taille du texte Aa Aa
"Ce soir, j'ai essayé de mettre l'autobus": mais la tactique de Claudio Ranieri a échoué et Nantes a été embouti 4 à 1 samedi par un Paris SG qui possède désormais six points d'avance sur Monaco et un buteur à 15 buts en 13 journées de L1 avec Edinson Cavani! Quant à Rennes... Après quatre succès d'affilée (3 en L1, 1 en Coupe de la Ligue), Christian Gourcuff a donc été écarté pour faire place à Sabri Lamouchi, défait à Strasbourg (2-1) pour son premier match sur le banc breton. . La balade de Mr "Edi" "El Matador" Cavani, avec un doublé contre Nantes, est donc, avec 15 buts en championnat, co-meilleur buteur des cinq grands championnats européens. Seul Ciro Immobile (Lazio Rome) présente le même ratio, devant les 13 buts de Robert Lewandowski (Bayern Munich), les 12 buts de Lionel Messi (Barcelone) et les 9 buts de Mohamed Salah (Liverpool). "Arriver à un bon niveau de performance, ça te donne de la confiance, de la joie et c'est important. Il faut en profiter, (je suis dans) un bon moment", s'est réjoui l'Uruguayen. "Nous sommes très contents, a commenté son entraîneur Unai Emery. Pour moi, tous les objectifs individuels qui aident les objectifs collectifs sont bons. +Edi+ aide avec les buts qu'il marque, avec le travail et avec l'esprit." Le coach basque du PSG avait décidé de laisser souffler sa petite merveille Kylian Mbappé (18 ans) sur le banc: "Il a joué beaucoup de matches (en club et en sélection), et il y a quelques moments qui sont bons pour faire entrer d'autres joueurs. Je crois que cette concurrence est bonne pour chercher la meilleure performance collective". "Aujourd'hui c'était bon aussi pour les joueurs qui sont entrés comme (...) Angel Di Maria ou Javier Pastore": bien vu, les deux Argentins ont marqué aussi, bien aidés par la chance. La balle de Di Maria, à la trajectoire aléatoire, a fini sa course dans le but nantais, tandis que les gants de Ciprian Tatarusanu n'ont pas été assez fermes face à Pastore. Collectivement le PSG a six points d'avance sur Monaco, son adversaire de dimanche prochain. Mais pour Ranieri, la messe est dite: "Paris va gagner le Championnat, c'est sûr". . Rennes, noir c'est noir Sabri Lamouchi rêvait évidemment d'un autre début pour sa grande première sur un banc de L1. Mais rien ne lui a souri et le match a pris des allures de calvaire. C'est Jérémy Blayac qui a ouvert la marque pour Strasbourg dès la 28e minute, puis les Bretons ont perdu Morgan Amalfitano sur carton rouge à la 63e minute. Et le RCS a fait le break dans les dix dernières minutes avec un 2e but alsacien de Stéphane Bahoken (2-0, 83e). Adrien Hunou n'a pu que réduire la marque, trop tard (2-1, 89e)... Le Stade Rennais est 11e et les observateurs se demanderont quel était l'intérêt de ce changement d'entraîneur pendant la trêve internationale. Dans les autres matches, Dijon a piétiné Troyes 3 à 1, tandis que Guingamp-Angers (1-1) et Toulouse-Metz (0-0) se sont achevés sur des scores de parité. Dimanche, la 13e journée de L1 se poursuit et se ferme avec Caen-Nice et surtout deux affiches très attendues: Lyon-Montpellier (soit l'OL sans Nabil Fekir, suspendu, face à la meilleure défense de L1, avec 8 buts seulement encaissés) et Bordeaux, au bord de la crise, qui accueille Marseille. Résultats de la 13e journée : vendredi Lille - Saint-Etienne 3 - 1 Amiens - Monaco 1 - 1 samedi Paris SG - Nantes 4 - 1 Dijon - Troyes 3 - 1 Guingamp - Angers 1 - 1 Toulouse - Metz 0 - 0 Strasbourg - Rennes 2 - 1 dimanche (15h00) Caen - Nice (17h00) Lyon - Montpellier (21h00) Bordeaux - Marseille
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.