DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'opposant vénézuélien en fuite Antonio Ledezma arrive à Madrid

Vous lisez:

L'opposant vénézuélien en fuite Antonio Ledezma arrive à Madrid

L'opposant vénézuélien en fuite Antonio Ledezma arrive à Madrid
Taille du texte Aa Aa
L'opposant vénézuélien Antonio Ledezma, maire de Caracas, est arrivé samedi à Madrid en provenance de Bogota après avoir fui le Venezuela où il était en résidence surveillée depuis 2015, a constaté l'AFP. Ledezma, 62 ans, a été accueilli à sa descente d'avion peu après 07H00 locales (06H00 GMT) par son épouse Mitzy Capriles, ses filles Mitzy et Antonietta, et l'ancien président colombien Andres Pastrana. "Le Venezuela n'est pas au bord de l'abîme, il est au fond de l'abîme, il est en train de s'effondrer", a déclaré Ledezma à la presse qui l'attendait à l'aéroport de Barajas. Le maire de Caracas a annoncé qu'il allait faire une tournée mondiale et voulait incarner "en exil l'espoir de tous les Vénézuéliens de sortir de ce régime, de cette dictature", accusant le gouvernement du président Nicolas Maduro d'être "en collusion avec les trafiquants de drogue". Le Venezuela est secoué depuis des mois par une violente crise politique, économique et humanitaire, après avoir été ruiné notamment par la chute des cours du pétrole, son unique richesse. Maduro a ironisé vendredi soir sur la fuite d'un de ses principaux opposants. "Aujourd'hui s'est échappé Antonio Ledezma (...) il est parti sous protection vivre la grande vie en Espagne, boire du vin sur la Gran Via. Qu'ils le gardent", a-t-il déclaré à Caracas. Antonio Ledezma avait été arrêté en février 2015 et accusé de conspiration contre le gouvernement Maduro.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.