DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grand Prix de La Haye : Polling et Franssen au sommet

Vous lisez:

Grand Prix de La Haye : Polling et Franssen au sommet

Taille du texte Aa Aa

Le deuxième jour du Grand Prix de La Haye a été riche en émotions !

Notre femme du jour n’est autre que Kim Polling. La Néerlandaise de 26 ans, acclamée par la foule, a remporté sa 10e médaille d’or sur le circuit mondial. En finale des -70kg, elle affrontait sa compatriote Sanne Van Dijk. Et la victoire de Polling fut sans appel. Trois Waza-Ari à rien pour la double championne d’Europe 2013, 2014. Cette saison, Polling n’avait pas encore décroché de médaille d’or au niveau international. Se contentant de l’argent à Abu Dhabi. Son seul titre a été décroché début octobre aux championnats des Pays-Bas. Ce sacre à domicile, Polling a donc pris le temps de le savourer avec un public entièrement conquis !

« Bien sûr, c’est génial à La Haye. Evidemment que je veux gagner, peu importe le lieu. Aujourd’hui, c’est à La Haye donc c’est forcément spécial. J’aime vraiment ça. Je me vois partout, sur chaque affiche, ça me plait. Et je suis contente pour les Néerlandais. Avant, ils devaient aller à Dusseldorf et Paris et maintenant ils peuvent venir ici. J’aime ce Grand Prix. Nous faisons du bon travail pour le judo néerlandais. Pour un pays, c’est super d’avoir un Grand Prix », estime Polling.

Sa compatriote, Juul Franssen s’est, elle, imposée en -63kg. Carton plein donc pour les Pays-Bas chez les femmes ! C’est la deuxième médaille d’or sur le circuit mondial pour Franssen après celle obtenue à Abu Dhabi l’an passé. Un nouveau sacre donc, sous les yeux d’Anicka Van Emden doublement titrée ici et ancienne médaillée olympique et mondiale.

« Je suis très heureuse et très fière que les Pays-Bas aient leur propre Grand Prix. Je pense que mon pays mérite d’avoir un grand tournoi donc je suis contente que ce soit le cas désormais. C’est bon pour le judo néerlandais, c’est un vrai coup de pouce. Pour moi, c’était un an trop tard mais je me suis amusée dans les tribunes en regardant les -63kg. Mon amie Juul Franssen a gagné dans cette catégorie donc je suis heureuse », déclarait Anicka Van Emden.

Notre homme du jour est le Mongol Khadbaatar Narankhuu qui a dominé Victor Scvortov en finale des -73kg. Une victoire spectaculaire sur ippon ! Narankhuu décroche ainsi sa première médaille d’or en Grand Prix. Jusque-là, le judoka de 24 ans n’avait obtenu que le bronze, chez lui à Oulan-Bator en juillet 2016. Cette année, il avait dû se contenter d’une 7e place à Tbilisi et Antalya.

Et pour finir, notre mouvement de la journée a été exécuté en finale des -81kg où le Russe Ivan Vorobev affrontait l’Allemand Dominic Ressel. Et le Russe s’est imposé avec la manière pour conclure une belle journée de judo !