DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grand Prix de La Haye : masterclass et médailles d'or

Au troisième et dernier jour du Grand Prix de judo de La Hague les jeunes supporters ont été conviés à une masterclass par l’ancien champion du monde israélien Yarden Gerbi et l’ancien champion olympi

Vous lisez:

Grand Prix de La Haye : masterclass et médailles d'or

Taille du texte Aa Aa

Au troisième et dernier jour du Grand Prix de judo de La Hague les jeunes supporters ont été conviés à une masterclass par l’ancien champion du monde israélien Yarden Gerbi et l’ancien champion olympique néerlandais Mark Huizinga.

Point of view

"J'ai ressenti 200% d'énergie en plus. C'est comme si je marchais dans le ciel"

Roy Meyer Judoka néerlandais

Après avoir inculqué leur sagesse à la jeune génération, Huizinga et Gerbi ont signé des autographes et se sont prêté au jeu des photos. Une expérience inoubliable pour ces jeunes.

Le public a été conquis par la prestation de
Tessie Savelkouls qui a vaincu la Lituanienne Jablonskyte en final des plus de 78kg, sur un ouchi gari avant de conclure sur ippon.

“C’est très bien de gagner devant un public local évidemment. Cela donne de l‘énergie mais aussi un peu de pression parce que vous voulez bien faire”, estime Tessie Savelkouls.

Guusje Steenhuis s’est aussi emparée de l’or en moins de 78kg après avoir vaincu sa coéquipière Marhinde Verkerk en finale. Et c’est Rabin Baldewsingh, conseiller municipal de La Hague qui lui a remis sa démaille.

Les Néerlandais ont aussi brillé dans la catégorie plus de 100 kilos avec Roy Meyer qui a battu le polonais Sarancki sur un wazari.

“C’est génial, c’est tellement spécial de faire ça devant son public. Quand je suis arrivé pour mon premier combat le public criait et j’ai ressenti 200% d‘énergie en plus. C’est comme si je marchais dans le ciel, c’est incroyable, c’est trop bien”, s’est réjouit Roy Meyer.

Le Russe Zankishiev a gagné dans la catégorie moins de 100 kg après avoir passé deux wazari en finale contre le Suédois Dvarby. Il a réalisé un audacieux Sode Tsuri Komi Goshi, une technique executée en saisissant seulement les manches de la veste de son adversaire.
Une performance du Russe qui lui a valu une deuxième médaille d’or au Grand Prix.

De l’or aussi pour le numéro 1 mondial, le Serbe Aleksandar Kukolj après sa victoire sur le Russe Magomedov en final des moins de 90 kg.

“Je dois vous dire que ce fut vraiment un honneur que la Fédération internationale de Judo nous choisisse pour organiser le Grand Prix. Vous avez pu voir l’enthousiasme ici mais aussi en ville. Donc vous serez toujours les bienvenus, c‘était vraiment fantastique de vous acueillir ici”, a déclaré Rabin Baldewsingh.