DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: double peine pour Lille, qui sombre à Amiens

Vous lisez:

Ligue 1: double peine pour Lille, qui sombre à Amiens

Ligue 1: double peine pour Lille, qui sombre à Amiens
Taille du texte Aa Aa
Double peine: Lille, qui avait ouvert le score face à Amiens le 30 septembre avant que le match soit interrompu suite à la chute d'une barrière qui avait fait 29 blessés, a cette fois perdu (3-0) cette rencontre donnée à rejouer, et replonge dans la zone de relégation. "Je suis dégoûté... On se sent lésé car on menait 1-0 avant que cette barrière tombe et au final, le match repart à 0-0 et on perd... ce n'est vraiment pas juste. Mais les joueurs devraient avoir honte. Clairement, ils ne se sont pas assez battus", se plaint Rémi, fan nordiste blessé le 30 septembre mais qui tenait absolument à revenir à la Licorne pour soutenir le Losc. "Sinon, le retour dans le parcage s'est bien passé. Je n'ai pas ressenti d'appréhension, mais c'est vrai que cette fois je suis resté en haut de la tribune", poursuit l'adolescent de 16 ans, qui était appuyé sur la barrière qui a cédé le 30 septembre. Il a été victime d'un traumatisme crânien, d'un déplacement du bassin et d'une plaie à la hanche. Si les deux clubs avaient enterré la hache de guerre et tout mis en oeuvre pour faciliter le déplacement des fans lillois, l'ambiance entre supporters a plutôt été tendue. Les Amiénois ont d'abord refusé d'applaudir les Lillois et les ont même quelque peu sifflés. Ces derniers les ont ensuite insultés à plusieurs reprises, avant que les Picards ne leur répondent et ne les chambrent en scandant: "ils sont mauvais, ils sont mauvais" ou encore "Et 1, et 2, et 3-0". Sur le terrain, Amiens s'est imposé grâce à un doublé d'Harrison Manzala (36, 47) et un dernier but de Moussa Konaté (86). Le promu fait un bond de sept places au classement pour remonter au 12e rang (15 points). Trois jours après avoir accroché Monaco (1-1), l'ASC a prouvé qu'il avait les capacités pour se maintenir. - Indispensable Kakuta - Le Losc de Marcelo Bielsa, qui restait sur deux succès, a de nouveau été fébrile en défense et a fait preuve de trop de déchet technique malgré une nette domination territoriale. Les Dogues, qui auraient pu se rapprocher du milieu de tableau en cas de succès, ont au contraire glissé à l'avant-dernière place (12 points). Inquiétant avant deux déplacements à Montpellier et Lyon... Dès le début de la partie, Lille avait pourtant pris le contrôle des opérations mais sans parvenir à se montrer dangereux. Comme souvent, le Losc dominait mais était trop imprécis. Les Picards, eux, s'en remettaient à la justesse de l'indispensable Gaël Kakuta et ouvraient le score en contre. Danilo Avelar centrait pour Lacina Traoré, qui contrôlait avant de décaler à droite Manzala, qui arrivait lancé et fusillait Mike Maignan (1-0, 36). Dès la reprise, le promu assommait le Losc en profitant de deux erreurs successives de la défense nordiste: Kevin Malcuit et Edgar Ié se gênaient, permettant à Traoré de lancer Manzala, qui s'offrait un doublé (2-0, 47). Déboussolé, Lille ne parvenait pas à se créer une seule occasion et allait même céder une troisième fois quand Konaté reprenait un centre millimétré de Kakuta (3-0, 86).
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.