DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Merkel prête à de nouvelles élections

Vous lisez:

Merkel prête à de nouvelles élections

Taille du texte Aa Aa

Près de vingt-quatre heures après que les libéraux ont claqué la porte des négociations, Angela Merkel a donné sa première interview télévisée. Même si elle est fragilisée, la chancelière a rejeté l’idée d’une démission et semble privilégier au contraire la voie d‘élections anticipées. “Un gouvernement minoritaire n’est pas souhaitable. Nous devons maintenant attendre les prochains jours. De nouvelles élections sont une option”, a-t-elle défendu.

Celle qui est chancelière depuis douze ans s’est déjà déclarée prête à repartir en campagne si besoin. Mais avant, elle attend de voir si un accord avec les sociaux démocrates du SPD ne peut être trouvé. Il y a urgence car actuellement l’Allemagne est fragilisée: sans stabilité à la tête de l‘état fédéral impossible de gouverner. Pour Frank-Walter Steinmeier, président de la République fédérale d’Allemagne, “tous les partis politiques qui ont ont été élus au Parlement allemand sont au service de l’intérêt public. Ils servent le pays. J’attends d’eux qu’ils soient prêts à former un nouveau gouvernement dans un futur proche”.

Une attaque à peine déguisée contre les libéraux du FDP qui ont été les premiers à afficher leurs divergences. Immigration, environnement…selon eux un accord aurait dénaturé leur ADN politique. Les options d’Angela Merkel sont donc limitées à l’heure qu’il est. Et les regards se tournent vers le SPD de Martin Schulz. Pourtant l’ancien président du Parlement européen a réaffirmé son refus strict de faire à nouveau partie d’une coalition avec la CDU.

La chancelière a réalisé lors des dernières élections fédérales de septembre le pire score de son parti depuis 1949. Nombre de ses électeurs se sont tournés vers l’AFD, un parti d’extrême droite au discours antimigrants.

Avec AFP