DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le pape visitera les pays baltes en 2018

Vous lisez:

Le pape visitera les pays baltes en 2018

Le pape visitera les pays baltes en 2018
Taille du texte Aa Aa
Le pape François fera sa première visite dans les pays baltes - la Lituanie, la Lettonie et l'Estonie - l'année prochaine, qui est celle du 100e anniversaire de leur indépendance, ont annoncé mercredi leurs présidents. "En principe, nous avons la décision, nous l'avons entendue, ce sera annoncé officiellement en décembre", a dit la présidente lituanienne Dalia Grybauskaité aux journalistes à Vilnius. "L'occasion est magnifique, car les pays baltes célébreront leur centenaire", a-t-elle ajouté, précisant que la visite est attendue à l'automne. "Ce sera un grand don pour la Lituanie et, j'espère, aussi pour nos voisins", a encore dit Mme Grybauskaité. L'annonce a été confirmée par les porte-parole de ses homologues letton Raimonds Vejonis et estonienne Kersti Kaljulaid, cités par l'agence balte BNS. La Lituanie, pays catholique, marquera en février le centième anniversaire de son indépendance, retrouvée en 1918 après plus d'un siècle sous la domination russe. La Lettonie, dont la population est majoritairement luthérienne, et l'Estonie, très laïcisée, avaient également proclamé leur indépendance plus tard cette année-là. Les trois pays sont restés indépendants jusqu'à la 2e guerre mondiale et leur annexion par l'Union soviétique. Ils ne s'en sont affranchis qu'en 1990-91 et ont rejoint en 2004 l'Union européenne et l'Otan. Le pape Jean Paul II, originaire de la Pologne voisine, a visité les trois pays en 1993.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.