DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le FN se dit victime d'une "fatwa bancaire" et porte plainte

La Société Générale et HSBC ont fermé les comptes bancaires du FN et de sa présidente.

Vous lisez:

Le FN se dit victime d'une "fatwa bancaire" et porte plainte

Taille du texte Aa Aa

Le Front National et Marine Le Pen vont porter plainte contre la Société Générale et HSBC, pour “discrimination politique”. Le parti français d’extrême droite et sa présidente affirment avoir été victimes d’un “bannissement bancaire”, respectivement par les deux établissements.

La Société Générale a évoqué dans un communiqué une décision “exclusivement bancaire (…) sans aucune considération politique“.

Marine Le Pen a tenu une conférence de presse pour dénoncer “la tentative d‘étouffement d’un parti d’opposition“. Le parti refuse de communiquer son solde actuel, mais assure n’avoir connu “aucun incident de compte“.

J’ai évoqué cette situation avec le président de la République car il est le garant des institutions et l’article 4 de la constitution stipule que les partis doivent pouvoir s’administrer librement pour concourir de manière équilibrée à la vie politique et démocratique“, a déclaré la candidate battue par Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle 2017.

Le Front National, qui s’est endetté lors de la dernière campagne présidentielle, se plaint régulièrement de l’attitude des banques qui lui refusent des emprunts.

C’est selon lui ce qui l’avait poussé en 2014 à contracter un prêt de 9 millions d’euros auprès d’une banque russe.


Saisie par le parti, la Banque de France aurait demandé au Crédit du Nord (filiale de la Société Générale) d’accepter le FN comme client, mais en lui refusant le droit aux chèques, selon Marine Le Pen.

Cette dernière appelle les “11 millions d’électeurs du Front national” à tirer les conséquences de cette “fatwa bancaire”. Le hashtag #JeQuitteLaSG a fleuri sur twitter dans la foulée.