DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rugby: accusé d'avoir insulté un arbitre, Cheika échappe aux sanctions

Vous lisez:

Rugby: accusé d'avoir insulté un arbitre, Cheika échappe aux sanctions

Rugby: accusé d'avoir insulté un arbitre, Cheika échappe aux sanctions
Taille du texte Aa Aa
Le sélectionneur de l'Australie Michael Cheika, accusé d'avoir proféré des injures en direction des arbitres lors de la récente large défaite contre l'Angleterre (30-6), a écopé d'un simple avertissement et ne sera pas plus lourdement sanctionné, a annoncé jeudi la commission de discipline des matches internationaux d'automne. "M. Cheika et la fédération australienne ont coopéré et l'enquête est maintenant refermée, explique l'instance dans un communiqué. A la lumière des explications que M. Cheika a donné sur sa conduite (...), ses excuses pour toute faute qu'il aurait pu commettre, l'officier disciplinaire a décidé d'arrêter les poursuites". "Cependant, M. Cheika a été prié de prendre conscience des risques lors des matches quand il sait qu'il sera filmé et si possible d'adapter son comportement et son langage en conséquences. M Cheika a accepté cela", poursuit le communiqué. La Fédération internationale avait ouvert une enquête à son encontre en raison de son comportement le 18 novembre. Il semblerait que Cheika, furieux après un essai refusé par l'arbitre à Michael Hooper en première période, ait traité l'arbitre néo-zélandais Ben O'Keeffe de "tricheur".
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.