DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Négociations de Genève : front commun de deux groupes de l'opposition syrienne

Un groupe de 50 personnes représentant deux importants groupes de l'opposition syrienne sera présent le 28 novembre en Suisse, une première ou presque.

Vous lisez:

Négociations de Genève : front commun de deux groupes de l'opposition syrienne

Taille du texte Aa Aa

La rencontre de Ryad n'aura pas été vaine. L'opposition Syrienne fait front commun pour envoyer une délégation aux prochaines négociations à Genève. Un groupe de 50 personnes représentant deux importants groupes de l'opposition sera donc présent le 28 novembre en Suisse pour discuter avec les représentants du régime de Bachar al-Assad sous le patronage des Nations Unies. Une première depuis le début des rounds de négociations sur le conflit en Syrie, mais qui ne résoud pas tout :

"Les participants ont souligné l'importance du départ de Bachar al-Assad alors que la plateforme de Moscou continue d'exprimer ses réserves quant à cette demande", a tenu à préciser Firas al-Khadi, porte-parole de l'opposition syrienne lors d'une conférence de presse à Ryad.  

Le départ d'Assad du pouvoir a jusqu'alors été au coeur des précédents échecs des négociations du régime et de l'opposition. Les opposants syriens soutenus par Moscou n'ont pas encore fait part de leur position, mais ils devraient normalement se joindre à la délégation commune.

La Russie, alliée du régime de Bachar al-Assad, espère aussi réunir prochainement sur son sol un "congrès" entre des représentants du gouvernement et de l’opposition syrienne, sous les auspices des puissances qui les soutiennent, pour tenter de sortir de l'impasse, alors que sur le terrain, l'alliance russo-syrienne permet au régime d'Assad de prendre l'avantage. 

Hier , la ville d'Arbeen, banlieue de Damas tenue par le groupe rebelle al-Rahman, membre de l'armée syrienne libre, a été bombardée à cinq reprises. Au moins 12 personnes auraient été blessées.

Avec Agences