DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Skeleton: les Russes bannis par le CIO aussi exclus de la Coupe du Monde

Vous lisez:

Skeleton: les Russes bannis par le CIO aussi exclus de la Coupe du Monde

Skeleton: les Russes bannis par le CIO aussi exclus de la Coupe du Monde
Taille du texte Aa Aa
Les quatre pilotes russes de skeleton bannis des JO pour dopage par le Comité international olympique (CIO) ont été également exclus provisoirement vendredi de la Coupe du monde par la Fédération internationale de bob et skeleton (IBSF). Contrairement à la Fédération internationale de ski (FIS), qui a autorisé les fondeurs russes bannis par le CIO à participer à la Coupe du monde, l'IBSF a prononcé "une suspension provisoire à effet immédiat". Les quatre athlètes, ajoute le communiqué posté sur le site internet de l'IBSF, "ont le droit d'être auditionnés" pour faire connaître leur position. Les pilotes concernés sont Alexandre Tretiakov, champion olympique à Sotchi, Yelena Nikina, médaillée de bronze, Olga Potylizina et Maria Orlova, respectivement 5e et 6e aux jeux de 2014. Leurs médailles leur sont retirées et leurs performances effacées, et ils sont bannis à vie de tous jeux Olympiques. Jeudi, la FIS avait avancé des arguments de droit pour prendre une décision inverse. Estimant que la suspension prononcée par le CIO ne constituait pas "une preuve" de la culpabilité des athlètes, elle avait autorisé sept fondeurs et fondeuses russes à s'aligner provisoirement en Coupe du monde, le temps d'étudier les charges retenues contre eux.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.