DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sous-marin argentin : "On est venu assister à des funérailles"

L'espoir de les retrouver vivants s'est effondré brutalement. Les proches des 44 membres d'équipage du sous-marin argentin ont appris que le submersible avait sans doute été victime d'une explosion.

Vous lisez:

Sous-marin argentin : "On est venu assister à des funérailles"

Taille du texte Aa Aa

L’espoir de les retrouver vivants s’est effondré brutalement. Les proches des 44 membres d‘équipage du sous-marin argentin viennent d’apprendre que le submersible avait sans doute été victime d’une explosion, avant de disparaître dans les profondeurs de l’océan, il y a bientôt 10 jours. Pour les familles, la nouvelle est tombée comme un couperet :

“Cela ne sert plus à rien de prier. Ils ne sont pas revenus et ils ne vont pas revenir. Et je ne sais pas si on va revoir les corps. C’est ce qui fait le plus mal, parce que je ne sais pas si je pourrai déposer des fleurs sur la tombe de mon mari”, dit en pleurs la femme d’un marin disparu.

“Il s’est consacré à ce sous-marin, il nous avait emmené à l’intérieur, nous, sa famille, ses amis. Et on avait pu voir à quel point il aimait son travail, à quel point il aimait ce sous-marin. C‘était son dernier voyage”, souligne l’ami d’un marin.

“On est venu assister à des funérailles, c’est la réalité. Mais ce qui me dérange le plus, c’est qu’ils ne disent pas la vérité aux familles, car il y en a toujours qui gardent espoir”, dit l’amie d’un marin disparu.

Des analyses ont permis de détecter à bord du submersible un évènement anormal, “court, violent”, correspondant à une explosion, a annoncé la marine argentine. En mer, les recherches se poursuivent pour retrouver le sous-marin, qui avait été localisé une dernière fois à environ 400 kilomètres de la Patagonie.

“La profondeur dans la zone varie de 200 mètres à 1.000, 2.000, et même 3.000 mètres”, indique le capitaine Enrique Balbi, porte-parole de la marine argentine.

Le sous-marin argentin devait rejoindre sa base navale de Mar del Plata quand il a disparu des écrans radars. L’explosion, si elle est confirmée, pourrait être due à un court-circuit dans le bloc des batteries. Dans sa dernière communication, le commandant avait signalé un problème dans ce secteur, qui n’avait toutefois pas été jugé suffisamment grave pour déclencher une procédure d’urgence.