DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Macron dévoile sa stratégie pour l'Afrique

Vous lisez:

Macron dévoile sa stratégie pour l'Afrique

Macron dévoile sa stratégie pour l'Afrique
Taille du texte Aa Aa

À l’instar de ses prédécesseurs, Emmanuel Macron se sait très attendu pour sa première tournée africaine. Le président français doit s’exprimer ce mardi devant des étudiants à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, lors d’un discours au cours duquel il entend dévoiler sa stratégie pour l’Afrique. Objectif : donner une nouvelle impulsion aux relations avec un continent, qu’il considère comme un vivier d’opportunités, et marquer la rupture avec une “vieille politique”, encore hantée par l’histoire coloniale.

Dans le sillage de François Hollande, Emmanuel Macron veut définitivement tourner la page de la Françafrique. Finie la culture de l’assistanat, place à un partenariat axé sur la jeunesse, l’entrepreneuriat et l’investissement.

L’analyse de Pierre Jacquemot, chercheur à l’Iris, l’Institut de relations internationales et stratégiques, et ancien ambassadeur de France en Afrique : “Jusqu’à présent, on utilisait les concepts d’aide et d’assistance à l’Afrique, alors que le discours de Macron, on peut l’anticiper aisément, sera de dire : prenez-vous en charge à travers la création d’entreprises. Il mettra probablement l’accent sur le dynamisme qu’on peut observer dans beaucoup de capitales africaines, autour des incubateurs, des start-ups, et autour de l’utilisation extraordinaire des possibilités données par le numérique pour développer des activités.”

—> Consultez l’interview de Pierre Jacquemot dans son intégralité

Autre priorité pour le président Macron, poursuivre la lutte contre les groupes djihadistes au Sahel, engagée par son prédécesseur. 4.500 militaires français sont mobilisés dans le cadre de l’opération Barkhane, aux côtés des soldats du G5 Sahel, soutenus par Paris. Emmanuel Macron espère convaincre les Européens d’apporter leur contribution financière à cette force conjointe antiterroriste de cinq pays.

Priorité aussi à la lutte contre le trafic de migrants, alors que des milliers d’entre eux tentent de rejoindre l’Europe, en particulier depuis la Libye où certains sont vendus comme esclave par des passeurs. Emmanuel Macron a dénoncé des “crimes contre l’humanité”.