DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Corée du Sud: le procès de l'ex-présidente se poursuivra sans elle

Vous lisez:

Corée du Sud: le procès de l'ex-présidente se poursuivra sans elle

Taille du texte Aa Aa
Le procès pour corruption de la présidente sud-coréenne destituée Park Geun-Hye va se poursuivre sans elle, après une pause de plus de 40 jours, a annoncé le tribunal mardi. Mme Park, emportée au printemps dans un retentissant scandale de corruption, reproche à la justice sa partialité et boycotte l'audience. Son procès avait été suspendu en octobre après la démission collective de ses avocats qui entendaient protester contre la prolongation pour six mois de sa détention provisoire. L'ex-présidente refuse de coopérer avec les avocats qui ont depuis été commis d'office, et ne s'est pas présentée à l'audience lundi et mardi. "Nous avons beaucoup de choses à faire, y compris entendre de nombreux témoins. Compte tenu des limites de temps (...) nous ne pouvons reporter le procès plus longtemps", a déclaré mardi le juge Kim Se-Yoon. Sa nouvelle équipe d'avocats a cherché à plusieurs reprises à rencontrer Mme Park dans son centre de détention mais celle-ci refuse de les recevoir, selon l'agence Yonhap. L'ancienne chef d'Etat a soumis lundi une lettre au centre de détention pour expliquer qu'elle ne pouvait comparaître pour des raisons de santé. Le centre a informé le tribunal qu'elle prenait des médicaments antidouleurs pour des problèmes de dos et de genou et qu'il ne pouvait l'extraire de force de sa cellule au vu de son statut d'ancienne chef d'Etat. Première femme élue présidente en Corée du Sud, Mme Park a été destituée et arrêtée en mars, puis inculpée en avril de 18 chefs d'accusation dans un vaste scandale de corruption impliquant de grands conglomérats du pays, dont Samsung. Son procès a débuté en mai.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.