DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie: plus de 300 nouveaux mandats d'arrêt en lien avec le putsch avorté

Vous lisez:

Turquie: plus de 300 nouveaux mandats d'arrêt en lien avec le putsch avorté

Turquie: plus de 300 nouveaux mandats d'arrêt en lien avec le putsch avorté
Taille du texte Aa Aa
Le parquet d'Istanbul a émis mercredi des mandats d'arrêt contre 333 militaires soupçonnés de liens avec les putschistes qui avaient tenté de renverser le président Recep Tayyip Erdogan en juillet 2016, ont rapporté les médias. Parmi les militaires faisant l'objet de mandats d'arrêt figurent 216 soldats d'active, ont précisé les médias. Ils sont soupçonnés de faire partie du réseau du prédicateur Fethullah Gülen, auto-exilé aux Etats-Unis et à qui Ankara a imputé le coup d'Etat manqué du 15 juillet 2016, selon la même source. D'après l'agence étatique Anadolu, des mandats d'arrêt ont également été émis contre 27 "imams secrets" du mouvement guléniste agissant auprès des militaires. Des opérations policières ont été lancées dans 49 villes turques pour interpeller les suspects, a pour sa part indiqué l'agence privée Dogan. Depuis le putsch avorté, plus de 50.000 personnes ont été arrêtées et plus de 140.000 ont été limogées ou suspendues à travers le pays. Outre les partisans présumés du prédicateur Fethullah Gülen, ces purges ont également touché des opposants politiques du président Recep Tayyip Erdogan, des médias critiques et des militants des droits de l'Homme.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.