DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: deux matches à huis clos partiel pour l'ASSE, Neymar suspendu contre Lille

Vous lisez:

Ligue 1: deux matches à huis clos partiel pour l'ASSE, Neymar suspendu contre Lille

Ligue 1: deux matches à huis clos partiel pour l'ASSE, Neymar suspendu contre Lille
Taille du texte Aa Aa
Saint-Etienne a écopé de deux matches à huis clos partiel par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) en raison des incidents survenus lors du derby perdu contre Lyon (5-0) début novembre, a annoncé jeudi soir la Ligue, dont la comission a également suspendu Neymar, vedette du Paris SG, por le match face à Lille. Les tribunes Paret et Snella du stade Geoffroy-Guichard sont visées par la fermeture, sanction prise "par révocation du sursis", selon le communiqué de la LFP. L'ASSE devra également s'acquitter de 5000 euros d'amende "pour déploiement de banderoles", tandis que son rival lyonnais a écopé d'une amende de 2500 euros pour des faits similaires. Les Green Angels, groupe de supporters ultras de Saint-Étienne, avaient déployé lors du derby une banderole controversée indiquant: "Aujourd'hui pas de cinéma, on a La Haine", en référence au film de Mathieu Kassovitz. Avant la rencontre survenue le 5 novembre dernier, des affrontements entre supporters lyonnais et stéphanois ont eu lieu obligeant les forces de l'ordre à avoir recours notamment à un canon à eau pour contenir les débordements. Le match avait ensuite été interrompu à deux reprises en raison de fumigènes et d'un envahissement du terrain. D'importantes dégradations ont été commises dans l'enceinte du stade qui avait été récemment rénové. Dans l'autre volet du dossier, la commission de discipline a décidé de "ne pas sanctionner" Nabil Fekir, auteur d'une célébration polémique après le 5e but lyonnais, qui avait provoqué l'envahissement du terrain par certains spectateurs stéphanois. En marquant le but du 5-0, Fekir avait enlevé son maillot avant de le présenter aux supporters des Verts. Le geste avait provoqué un envahissement de terrain, obligeant des CRS à intervenir, et une longue interruption d'une rencontre déjà hachée au coup d'envoi à cause de fumigènes. Mais la commission, "en application de l'article 3.3.1 des règlements généraux de la FFF, et des lois du jeu (article 12)" a décidé "de ne pas sanctionner le comportement" du capitaine lyonnais. - Neymar suspendu contre Lille - Outre les deux matches à huis clos partiel infligé à Saint-Etienne, la commission de discipline de la Ligue a notamment officialisé le match ferme de suspension du Parisien Neymar, lors de sa séance de jeudi. La star brésilienne, qui avait écopé contre Monaco (2-1) d'un avertissement révoquant le sursis qui restait de sa suspension pour le carton rouge reçu à Marseille (2-2), manquera la réception de Lille le samedi 9 décembre. Les autres décisions Ligue 1 Un match ferme: Nicolas Pallois (Nantes), Santos Marlon (Nice) Un match ferme suite à un troisième avertissement dans une période incluant 10 rencontres de compétition officielle: Théo Pellenard (Bordeaux), Adama Mbengue (Caen), Valentin Rosier (Dijon), Xeka (Dijon), Nolan Roux (Metz), Almamy Toure (Monaco), Neymar (Paris SG), Dante (Nice), Samuel Grandsir (Troyes), Enzo Crivelli (Angers), Fodé Ballo-Toure (Lille) LIGUE 2 Deux matches de suspension: Ibrahima Sissoko (Brest), Stanislas Oliveira (Quevilly Rouen) Un match ferme suite à un troisième avertissement dans une période incluant 10 rencontres de compétition officielle: Jean-Pascal Fontaine (Le Havre), Amos Youga (Le Havre), Johann Ramare (Valenciennes)
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.