DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le mondial, un défi russe

Vous lisez:

Le mondial, un défi russe

Le mondial, un défi russe
© Copyright :
Reuters
Taille du texte Aa Aa

La Russie connait désormais ses trois adversaires du premier tour de « sa » coupe du monde de football. Mais elle en a un quatrième : le temps.

Il reste six mois et demi avant le début de la compétition le 14 juin prochain. Sur les douze stades retenus pour le tournoi, seuls quatre sont pour le moment opérationnels, les chantiers tournent à plein régime.

Valeri Gazzaev, ancien joueur et entraîneur, a des étoiles dans les yeux : « Je suis fier que notre pays accueille le Mondial. Dieu merci ! Nous avons enfin ce que nous avons attendu depuis si longtemps. Vous savez, seuls 17 pays ont eu l'honneur d'organiser la coupe du Monde. »

Selon le classement FIFA, la Russie est l'équipe la plus mauvaise du tournoi.

Le pays organisateur a remporté seulement quatre de ses 13 derniers matchs amicaux.

Mais le jeu rugueux de la sélection nationale pourrait créer la surprise d'après Sergey Anokhin, vice-président de la fédération russe de football : « Difficile de faire des pronostics. Il faudra compter sur des équipes très fortes comme celles d'Allemagne et du Brésil mais nous avons de l'espoir. Nous devons sortir premier du groupe et aller loin pour que nos supporters soient heureux. »