DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Razzia japonaise au Grand Chelem de Toyko

Vous lisez:

Razzia japonaise au Grand Chelem de Toyko

Razzia japonaise au Grand Chelem de Toyko
Taille du texte Aa Aa

Lors du premier jour du Grand Chelem de Tokyo, le recueillement a précédé l’action. La famille du judo a perdu deux de ses membres : Diaa Aldeen Badr et Ahmed Khanji, victimes de la guerre en Syrie. Un hommage leur a été rendu dans le temple du judo.

La Princesse impériale Tomohito de Mikasa a remis en personne la médaille d’or à notre judokate du jour : Abe Uta, 17 ans, petite soeur du champion du monde des -66kg, Abe Hifumi.

La championne du monde junior a remporté une finale 100% nippone, grâce à une spectaculaire projection par l‘épaule pour ippon qui envoie son adversaire au tatami et Abe Uta au sommet des -52kg.

Je suis vraiment heureuse d‘être la nouvelle championne du Grand Chelem de Tokyo. C’est l’un de mes principaux objectifs cette saison et puisque c’est l’un des derniers tournois de l’année, c’est une manière parfaire de clore 2017“ a déclaré la jeune championne.

Son frère Hifumi est notre judoka du jour, pour être parvenu à faire de la famille Abe… Une famille en or. Opposé en finale à son compatriote Maruyama Joshiro, le champion du monde en titre tient son rang malgré la pression.

Il réalise un billant O-Uchi Gari. Le style est purement Japonais. Le public, qui l’est aussi, est conquis. Et cette fois, il n’y aura pas de jalousie autour de la table des Abe :

Bon, si ma soeur avait remporté l’or et que moi j’avais échoué, même si je suis le grand frère, j’aurais du m’incliner devant sa supériorité“, a concédé le roi de la catégorie.

Poursuite de la démonstration de force japonaise chez les moins -60kg, le Champion du monde Takato Naohisa remporte la catégorie,
en se utilisant la force de son adversaire mongole, qui termine le combat sur le dos… Ippon.

Mais le spectacle n‘était pas fini à Tokyo, Yushida Tsukasa domine la compétition des -57 kilos et offre une quatrième médaille d’or à son pays. Tout comme le font Kondo, Tashiro et Tatsukawa dans les trois autes catégories du jour…

Résultat : le Japon réalise un 7 sur 7 lors du première journée. Le reste du monde se contente du reste, par exemple du plus beau mouvement de la journée, un ippon galactique du médaillé d’argent des -60 kilos, le Mongole Amartuvshin Dashdavaa.