DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Erdogan dément vouloir limiter les mouvements de capitaux

Vous lisez:

Erdogan dément vouloir limiter les mouvements de capitaux

Erdogan dément vouloir limiter les mouvements de capitaux
Taille du texte Aa Aa
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé lundi qu'il n'avait pas demandé au gouvernement de limiter le mouvement de capitaux vers l'étranger, après avoir qualifié la veille de "trahison" le déplacement d'avoirs hors du pays. "Il n'est pas question pour moi de demander ou d'ordonner de limiter le mouvement de capitaux", a déclaré M. Erdogan lors d'un discours à Ankara. "Chacun est libre de déplacer de l'argent à l'étranger, s'il le souhaite", a-t-il ajouté. Dimanche, M. Erdogan avait qualifié de "trahison" la tentative de "certains hommes d'affaires" de déplacer des avoirs à l'étranger, ordonnant même au gouvernement de "ne pas autoriser ces sorties". Ces déclarations avaient suscité l'inquiétude des marchés. "Il n'y a rien, il ne peut y avoir quoi que ce soit à reprocher à ceux qui déplacent des fonds à l'étranger pour investir, pour exporter, pour faire du commerce", a toutefois souligné M. Erdogan 24 heures plus tard. Ces nouvelles déclarations ont, semble-t-il, rassuré les investisseurs : la livre turque a ainsi repris des couleurs, s'échangeant à 3,90 contre un dollar à la mi-journée, après avoir ouvert à 3,92. Les remarques de M. Erdogan dimanche survenaient après qu'un procureur turc eut demandé la saisie des avoirs d'un magnat de l'or turco-iranien, Reza Zarrab, au coeur d'un procès à New York qui embarrasse Ankara. M. Zarrab, qui coopère avec la justice américaine, a affirmé avoir mis en place un système de contournement des sanctions américaines contre l'Iran, avec, selon lui, l'aide d'un ex-ministre de l'Economie et la bénédiction de M. Erdogan. La décision prise par M. Zarrab d'aider la justice américaine fait planer sur la Turquie le spectre de lourdes sanctions contre le secteur bancaire, alors que l'économie reste fragile.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.