DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irak: octobre et novembre, mois les moins meurtriers depuis cinq ans

Vous lisez:

Irak: octobre et novembre, mois les moins meurtriers depuis cinq ans

Irak: octobre et novembre, mois les moins meurtriers depuis cinq ans
Taille du texte Aa Aa
L'Irak a connu en octobre et novembre ses mois les moins meurtriers depuis cinq ans selon l'ONU, ce qui coïncide notamment aux coups portés par les forces irakiennes au groupe ultra-radical Etat islamique (EI). En novembre, 117 civils et policiers irakiens ont été tués et 264 blessés "dans des actes de terrorisme, de violence et de conflit armés", selon les chiffres collectés par la Mission d'assistance de l'ONU en Irak (Unami). Le plus grand nombre de morts a été recensé dans les régions de Bagdad (51 morts), Salaheddine (24) et Kirkouk (12). En octobre, le nombre de morts s'élevait à 114 et le nombre de blessés à 244. Il s'agit des deux mois les moins sanglants depuis novembre 2012, le pire ayant été enregistré en juin 2014 avec 1.775 morts. "L'attentat de Touz Khourmatou, dans la province de Salaheddine, et celui dans la province de Bagdad, qui ont fait de nombreuses victimes civiles, sont un horrible rappel que les terroristes peuvent encore frapper des citoyens pacifiques et que toutes les mesures doivent être prises (...) par protéger les citoyens", a souligné dans un communiqué le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en Irak, Jan Kubis. Depuis le début de l'année, les actes de violences en Irak ont fait 3.229 morts.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.