DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dopage: l'AMA rétablit l'accréditation du laboratoire de Mexico

Vous lisez:

Dopage: l'AMA rétablit l'accréditation du laboratoire de Mexico

Dopage: l'AMA rétablit l'accréditation du laboratoire de Mexico
Taille du texte Aa Aa
L'Agence mondiale antidopage (AMA) a annoncé mardi avoir rétabli l'accréditation du laboratoire de Mexico, qui avait été suspendu en novembre 2016 pour des défauts de conformité avec des normes de qualité imposées par l'agence. Cette décision s'appuie sur la recommandation d'un groupe d'experts de l'AMA, qui juge que les non-conformités ont été corrigées, explique le communiqué de l'agence. Cela "permet au laboratoire de Mexico de reprendre immédiatement l'ensemble de ses activités antidopage, y compris les analyses d'échantillons d'urine et de sang", ajoute l'AMA. Les suspensions de laboratoires en raison d'irrégularités au regard des standards stricts de l'AMA ne sont pas des décisions rares et peuvent toucher des labos réputés. Ainsi, le laboratoire de Los Angeles avait été partiellement suspendu entre juin et octobre dernier. La sanction a aussi touché en septembre le seul laboratoire antidopage français, situé à Châtenay-Malabry, près de Paris, en raison d'une contamination d'échantillons par des prélèvements sur des bodybuilders très chargés en stéroïdes. A ce jour, le labo français n'a pas vu son accréditation rétablie. Sur les 34 laboratoires normalement accrédités par l'AMA dans le monde, quatre sont actuellement suspendus et deux ont été révoqués, ceux de Bloemfontein en Afrique du sud et d'Almaty au Kazakhstan.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.