DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Liban : Macron prône la non-ingérence

Vous lisez:

Liban : Macron prône la non-ingérence

Taille du texte Aa Aa

Emmanuel Macron a reçu le premier ministre libanais Saad Hariri au quai d’Orsay ce vendredi. Etaient également présent Amina Mohammed, vice-secrétaire général des Nations Unies et le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson.
Lors de la conférence de presse d’ouverture de la réunion du Groupe international de soutien au Liban, Emmanuel Macron a mis en garde, à demi-mots, l’Arabie Saoudite et le l’Iran.

« Pour que le Liban soit protégé de ces crises, il est primordial que l’ensemble des parties libanaises et l’ensemble des acteurs régionaux respectent le principe cardinal de non-ingérence. Les évènements récents ont montré que l’engagement de milices libanaises dans les affrontements qui meurtrissent le Moyen-Orient ne pouvait se poursuivre sans exposer le Liban dans toutes ses composantes à des dommages collatéraux », estime le président français.

Dans ce sens, Saad Hariri, qui est revenu sur sa démission s’est de nouveau dit déterminé à rester à l’écart de tout conflit des Etats arabes pour préserver les relations libano-arabes : « Toutes les formations politiques libanaises viennent de réaffirmer leur engagement à respecter le principe de distinction des conflits régionaux et de non-ingérence dans les affaires intérieures des pays arabes. »

Par ailleurs Emmanuel Macron a également « demandé à la communauté internationale de rester mobilisée pour la stabilité du Liban, meilleur rempart à la stabilité régionale. »