DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brexit et politique migratoire au sommet de l’UE

Vous lisez:

Brexit et politique migratoire au sommet de l’UE

Taille du texte Aa Aa

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne sont réunis à Bruxelles. Les 28 évoqueront ce jeudi la politique migratoire. Le système de répartition des réfugiés a profondément divisé les Etats membres. Plusieurs capitales souhaitent la disparition de ce dispositif. Une option rejetée par la chancelière allemande. “Dans mon esprit, toute forme de solidarité sélective n’a pas sa place au sein de notre Union. Ces Etats membres situés aux frontières font face à de grandes responsabilités. Le système actuel de Dublin ne fonctionne clairement pas et c’est pourquoi nous avons aussi besoin de solidarité au sein de notre Union”, insiste Angela Merkel.
Le Brexit est l’autre sujet brûlant de ce sommet. Après l’accord survenu la semaine dernière entre Londres et les institutions, les dirigeants européens devraient entériner le lancement de la nouvelle phase des discussions. Mais il faut des garanties selon le Premier ministre néerlandais. “Je pense que ce qui est nécessaire maintenant est de transformer la poignée de mains de la semaine dernière en un texte juridiquement contraignant”, insiste Mark Rutte.
Le sommet s’annonce délicat pour le président du Conseil européen. Les dossiers à l’ordre du jour ont exacerbé les fractures au sein de l’Union. “Lorsque l’on parle d’Union économique et monétaire les divisions, et je m’excuse pour cette simplification géographiques, se font entre le Nord et le Sud. Lorsque l’on parle de migration c’est entre l’Est et l’Ouest”, reconnaît Donald Tusk. Les discussions devraient être tendues sur la question migratoire. Le dossier a provoqué avant même l’ouverture du sommet des échanges houleux entre le président du Conseil européen et la Commission européenne.

Point of view

Toute forme de solidarité sélective n'a pas sa place au sein de notre Union

Angela Merkel Chancelière allemande