DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Baromètre des Bleus: Mbappé, livreur de caviars

Vous lisez:

Baromètre des Bleus: Mbappé, livreur de caviars

Baromètre des Bleus: Mbappé, livreur de caviars
Taille du texte Aa Aa

Kylian Mbappé, déchaîné, a délivré deux amours de passes décisives et inscrit un but pour le PSG contre Rennes (4-1), alors que son coéquipier Presnel Kimpembe a vu rouge et provoqué un penalty.

. BLEUCIEL

Mbappé, sur un service de Neymar, a marqué un but où il n’a eu qu‘à pousser le ballon dans les filets, a délivré deux passes décisives pour rendre la pareille au Brésilien, s’est procuré deux belles occasions où le gardien adverse a bien joué le coup, et a enfin donné des cauchemars pour quelques nuits à son adversaire direct, Bensebaïni: c‘était un match plein pour le jeune attaquant à Rennes. Mbappé, qui aura 19 ans mercredi, en est désormais à un total ahurissant de 11 buts et 9 passes décisives en 21 matches pour le PSG cette saison, toutes compétitions confondues. Il a par ailleurs pris de manière débonnaire l’intrusion de deux supporters déguisés en tortues ninja pour venir saluer “Donatello” (son surnom dans le vestiaire parisien) après le troisième but de son équipe, dont l’un l’a enlacé.

. BLEU DE TRAVAIL

Antoine Griezmann, titulaire avec l’Atletico Madrid, a signé son retour à la compétition contre Alavés (1-0) après un match manqué pour cause de douleurs musculaires. Et s’il n’a pas marqué, “Grizi” a été précieux dans l’animation du jeu, comme sur cette remise astucieuse dans la surface pour Kevin Gameiro, lequel n’a pu armer sa frappe (25e). Obtenant plusieurs coups francs bien placés, Griezmann n’a pas été très inspiré dans leur concrétisation. Et il a raté une bonne occasion de tuer le match en fin de rencontre en ratant son face-à-face avec le gardien adverse.

Stuttgart-Munich était un match pour Didier Deschamps, puisque les trois internationaux français de Bundesliga étaient sur la pelouse au coup d’envoi: Corentin Tolisso, Kingsley Coman (Bayern) et Benjamin Pavard (VfB).

Les deux jeunes Français du Bayern finissent l’année émoussés, comme la plupart de leurs coéquipiers. Coman, bien pris au marquage par Pavard, a été moins percutant qu‘à son habitude en un contre un. Mais c’est lui qui fait la passe décisive à Müller pour l’unique but du match (1-0). Son tir tendu à la 59e minute a été détourné par le gardien adverse.

Le même portier a remporté son duel face à Tolisso, arrivé seul face à lui à la 36e minute. L’ex-Lyonnais a ainsi manqué une chance d‘être le héros du match. Mais on l’a vu appliqué en milieu de terrain, toujours soucieux d’offrir une solution à ses partenaires, même s’il n’a pas eu l’impact qu’il peut avoir dans ses meilleurs jours.

Pavard, positionné sur le flanc droit d’une défense à trois, a quant à lui rendu une copie très propre sur le plan défensif, gagnant des duels contre Coman, écartant le danger de la tête devant Lewandowski, et toujours bien placé dans la surface. Son apport offensif n’est pas encore à la hauteur, mais la domination du Bayern dans le jeu n’a pas donné aux joueurs de Stuttgart les espaces nécessaires pour s’exprimer vers l’avant.

Alphonse Areola a vécu une soirée assez tranquille à Rennes: le gardien parisien n’a eu qu’un véritable arrêt à faire, sur un pointu de Khazri (68e). Arrêt important quand même, car le score n‘était que de 1-2 à ce moment-là et que son équipe connaissait une baisse de régime passagère. Il ne pouvait rien sur le but rennais et a eu la baraka quand le penalty du même Khazri est largement passé au-dessus (90e).

La dernière visite du gardien de Tottenham, Hugo Lloris, à l’Etihad Stadium, en janvier dernier, avait été complètement manquée avec deux importantes erreurs coûtant deux buts (2-2). Il s’est rattrapé samedi, avec une dizaine d’arrêts décisifs ou de sorties autoritaires face aux attaquants de Manchester City. Il encaisse tout de même quatre buts, une première depuis la demi-finale de Cup face à Chelsea (2-4), en avril dernier.

Business as usual pour le milieu de Chelsea N’Golo Kanté, face à Southampton (1-0).

L’attaquant d’Arsenal Alexandre Lacazette a tiré trois fois au but contre Newcastle (1-0), dont une frappe cadrée en tout début de match. Olivier Giroud, lui, a remplacé Lacazette pour les vingt dernières minutes. “Oliv” était de retour sur le banc après avoir disputé un match entier pour la première fois de la saison en Premier League, cette semaine, à West Ham (0-0).

Leur coéquipier en défense Laurent Koscielny a connu un après-midi tranquille.

. BLEUNUIT

Presnel Kimpembe a livré dans l’ensemble un match correct, mais qui est forcément obscurci par le carton rouge qu’il récolte en fin de partie, sur un deuxième avertissement, d’autant que la faute qu’il fait occasionne un penalty pour Rennes (qui sera manqué). Il a aussi éprouvé des difficultés avec la vitesse de Khazri, ce qui aurait pu donner un autre penalty aux Bretons.

Kevin Gameiro, maladroit sur l’offrande de Griezmann, a peiné à exister dans un match haché de fautes, et il a cédé sa place à vingt minutes de la fin. En outre, son rival pour le poste d’avant-centre Fernando Torres a marqué, et les places risquent d‘être chères en janvier lorsque Diego Costa sera qualifié pour rejouer avec l’Atletico. D’où la rumeur évoquée ces derniers jours par la presse espagnole d’un possible départ de Gameiro vers Valence, actuel 3e de Liga…

hap-cpb-str-jed/ybl/sk

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.