DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Nice enchaîne un 4e succès consécutif contre Bordeaux en crise

Vous lisez:

Ligue 1: Nice enchaîne un 4e succès consécutif contre Bordeaux en crise

Ligue 1: Nice enchaîne un 4e succès consécutif contre Bordeaux en crise
Taille du texte Aa Aa

Grâce à un nouveau but de Mario Balotelli, Nice a battu Bordeaux (1-0) à l’Allianz Riviera, dimanche pour la 18e journée de L1, et effectue une bonne opération en pointant désormais à la 6e place du classement.

“On s’est bien repris, on a un regain de confiance”, analyse ainsi Lucien Favre l’entraîneur niçois qui explique encore: “Il fallait rester tranquille, dans le travail, le jeu et analyser ce qui clochait. Après il faut forcer la réussite, qui tient à peu de choses.”

Cette quatrième victoire consécutive en championnat permet désormais aux Aiglons de revenir dans la course à une qualification européenne, malgré une différence de buts négative (comme 14 autres formations de L1).

“Le Gym est sur le chemin du retour, sourit Jean-Pierre Rivère le président. L‘équipe gagne en confiance, monte en puissance et en qualité de jeu.”

Elle peut surtout remercie son buteur Mario Balotelli. Face à des Bordelais organisés dans un 5-3-2 très défensif et venus pour ne pas perdre, il semblait bien énervé et peu impliqué, empêtré dans cette omniprésence de défenseurs axiaux.

Mais ce n‘était qu’une impression. D’abord, il était partie prenante pour donner à Plea qui, la cage ouverte devant lui après une sortie aérienne totalement ratée de Prior, préféré à Costil, se manquait (30).

Et surtout, Super-Mario inscrivait son 10e but en L1 (son 16e, toutes compétitions confondues). A la suite d’un centre de Lemarchand, Lees-Melou sautait plus haut que Pellenard et remisait pour le Transalpin, buteur du gauche (1-0, 36).

Lemarchand: “Mario, c’est un fou”

“Mario, c’est un fou, sourit le passeur décisif. Un tueur devant le but, il est toujours au bon endroit, on l’a encore vu.” “Il est très important, enchaîne Maxime Lemarchand. Il participe de plus en plus au jeu, nous fait du bien et il est légitimement récompensé.”

Forts de leur confiance actuelle, les Aiglons avaient, par le biais de quelques décalages, notamment avec Souquet, Saint-Maximin et Seri, réussi à percer le coffre-fort bordelais.

Jocelyn Gourvennec, chahuté par les quelques dizaines de supporteurs bordelais qui réclamaient sa démission avant la rencontre, avait décidé “après Toulouse”, et la défaite en Coupe de la Ligue (2-0), mardi, de passer à cinq derrière, “afin de se sentir plus fort collectivement”.

“On joue sur tous les ressorts au niveau du collectif”, explique-t-il pour tenter d’inverser la tendance actuelle désastreuse (neuf défaites, deux nuls et une victoire, sur les douze derniers matches).

“Je suis à la bagarre avec mon équipe et mon groupe”, lance-t-il encore, volontaire. “Le match prochain contre Montpellier est vital, poursuit-il. Il faut retrouver le goût de la victoire, et s’inspirer de Nice.”

Car les Niçois, en grande difficulté en L1 il y a peu, ont réussi à inverser la donne. “La série positive continue, dit Lemarchand. On monte au classement. Mais les positions y sont très serrées nous restons méfiants.”

Il faut dire que l‘équipe azuréenne a encore du mal à être réaliste afin de se mettre à l’abri d’un retour adverse. Après une première mi-temps maîtrisée, elle reprenait sa domination. Bordeaux continuait de défendre. Si bien que Balotelli, encore lui, déclenchait une puissante frappe de 25 mètres. Prior en difficulté, repoussait comme il pouvait. Mais Lees-Melou reprenait sur le poteau et Plea se ratait une fois encore (58).

Gourvennec relançait alors Malcom, meilleur Bordelais de la phase aller (7 buts, 4 passes décisives), victime d’une entorse à une cheville à Dijon, le 1er décembre. Le jeu s’ouvrait enfin. A une volée du très bon Lees-Melou (68) succédait un ciseau de Malcom (73).

Mais, partis trop tardivement, les Girondins ne revenaient pas. Et les Niçois, bonnet de Noël sur la tête, pouvaient fêter la victoire avec leurs supporteurs, avant de penser à déplacement à Lille mercredi, que Balotelli, suspendu, manquera.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.