DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondial de handball: Emmanuel Macron salue des femmes "hors du commun"

Vous lisez:

Mondial de handball: Emmanuel Macron salue des femmes "hors du commun"

Mondial de handball: Emmanuel Macron salue des femmes "hors du commun"
Taille du texte Aa Aa

Emmanuel Macron a rendu hommage lundi à “un collectif de femmes hors du commun” en recevant à l’Elysée les handballeuses françaises championnes du monde et leur a donné rendez-vous pour les prochaines échéances, notamment l’Euro-2018 qui aura lieu en France.

“L’exploit que vous avez réalisé est exceptionnel”, a déclaré le chef de l’Etat aux handballeuses, qui lui ont remis un maillot de l‘équipe de France.

Il a salué “un collectif de femmes hors du commun, qui ont chacune leur histoire, et qui ont montré un visage d’une grande solidarité”. “C’est un formidable exemple”, a-t-il lancé, en insistant sur le rôle de “modèle” des joueuses.

“Cette médaille ne pouvait pas mieux tomber parce qu’il se trouve qu’en 2018, on vous a préparé une échéance”, a ajouté Emmanuel Macron, en référence à l’Euro qui se déroulera en France en fin d’année prochaine. “Je vous le dis tout de suite, et c’est pour ça que je voulais vous voir, il n’est même pas question qu’on ne le gagne pas”, a-t-il déclaré.

Il a également évoqué les JO-2020 et ceux de 2024 à Paris, “où la France peut et doit nourrir de grands espoirs de médailles”.

Les handballeuses, médaille d’or au cou et baskets aux pieds, étaient arrivées dans la cour de l’Elysée peu après 20h15 avec à leur tête leur entraîneur Olivier Krumbholz qui portait le trophée dans ses bras. Elles ont ensuite posé sur les marches pour une photo de groupe en compagnie du président, de sa femme Brigitte et de la ministre des Sports Laura Flessel.

Dans son discours, Macron a salué un “entraîneur hors norme”. Olivier Krumbholz “a su entourer cette équipe avec son style tout particulier. Je souhaite pour ma part qu’il reste le plus longtemps possible.”

“Ça fait plaisir, c’est une forme de reconnaissance”, a ensuite réagi le sélectionneur, déjà champion du monde en 2003, devant la presse. “Il nous a mis la pression (pour l’Euro-2018, ndlr) et il a eu raison.”

“On a ressenti beaucoup de fierté. Il a eu des mots chaleureux envers nous. On pense bien sûr à l’Euro mais pour le moment, on a envie de profiter de ce titre”, a ajouté l’ailière Allison Pineau.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.