DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La bière belge Mort Subite veut s'exporter

Vous lisez:

La bière belge Mort Subite veut s'exporter

La bière belge Mort Subite veut s'exporter
Taille du texte Aa Aa

Brassée depuis plus d'un siècle à Kobbeghem, dans la banlieue de Bruxelles, la bière Mort Subite part à la conquête du monde. Le groupe Heineken, qui en est propriétaire, a décidé de multiplier les exportations de la Gueuze et de la Kriek, qui dépassaient traditionnellement peu les faubourgs de la capitale belge.

"Nous travaillons sur le long-terme. On sait ce qu'il faut faire, avec quels volumes. Et on va sûrement devoir embaucher", confirme Bruno Reinders, maître brasseur à Kobbeghem depuis plus de trois décennies.

L'histoire de la Mort Subite a commencé en 1910 quand le patron du café bruxellois "A la Mort Subite" a décidé de donner le même nom à la bière lambic qu'il brassait.

Depuis des décennies des passionnés du monde entier s'accoudent à ces tables pour goûter les six variétés produites. Ils n'auront plus forcément à faire le voyage.

"On a lu ce matin dans le journal qu'Heineken allait exporter d'avantage vers les Etats-Unis", explique un touriste américain dégustant un demi de bière au petit matin. Avant de poursuivre : "C'est une bonne nouvelle, femme heureuse, vie heureuse !