DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Surf: victoire de prestige pour Florès face à Florence, sacré champion 2017 à Hawaï

Vous lisez:

Surf: victoire de prestige pour Florès face à Florence, sacré champion 2017 à Hawaï

Surf: victoire de prestige pour Florès face à Florence, sacré champion 2017 à Hawaï
Taille du texte Aa Aa

Le Français Jérémy Florès a remporté lundi l‘étape la plus prestigieuse du circuit pro de surf à Hawaï en battant en finale la jeune star hawaïenne John John Florence, qui a enlevé son 2e titre mondial à l’ultime rendez-vous de l’année.

Florès, un Réunionnais de 29 ans installé à Hossegor (Landes), a signé son 3e succès sur le circuit élite après Tahiti en 2015 et déjà Hawaï en 2010, qui l’avait alors propulsé premier Bleu vainqueur d’une épreuve du circuit mondial.

Lundi, sur la vague mythique de Pipeline, sur la côte nord de l‘île d’Oahu (Hawaï), Florès a tout simplement été phénoménal. Avant d’affronter Florence en finale, il a surclassé le champion du monde 2014, le Brésilien Gabriel Medina en quarts de finale (12,76 pour Florès contre 6,04 pour Medina).

En finale, Florès n’a pas tremblé face à Florence, qui avait son nouveau titre de champion du monde en poche acquis avec la sortie en quarts de son principal rival Medina mais qui avait à coeur de briller à la maison.

La partie a été très serrée entre les deux surfers mais c’est finalement le Français qui s’est imposé sur le fil (16,23 contre 16,16) en surfant à la perfection une vague située sur la droite du Pipeline, connue sus le nom de backdoor.

“Je n’arrive vraiment pas à y croire! C’est beaucoup d’émotions. Gagner le Pipe Masters contre John John Florence avec un Backdoor quasi parfait dans les toutes dernières secondes, c’est la meilleure façon de gagner”, s’est réjoui Florès à la sortie de l’eau.

- Génial –

“Félicitations à John John (Florence) et Gabriel (Medina). Ces mecs sont d’une autre dimension. Mon but était de gagner cette étape et c’est fait, c’est dingue ! Je suis super content”.

Le Français termine l’année à la 15e place au classement mondial et rempile pour une 12e saison avec les tout meilleurs de la planète surf.

Florence, lui, a tenu son statut de N.1 mondial et coiffé une 2e couronne après celle de 2016. Il est le premier surfeur à conserver son titre depuis 6 ans. Il faut remonter à 2011 pour trouver pareil exploit, signé alors Kelly Slater, le plus grand champion de tous les temps.

“Gagner à la maison est mon rêve. C’est monté en tension mais c’est tellement génial!”, a lancé le surfeur de 25 ans, cheveux blond, yeux bleus et large sourire.

“J’ai appris beaucoup sur moi cette année, avec toute la pression que j’ai dû gérer”, a poursuivi le champion, adulé par un public venu très nombreux sur la plage.

Slater, 11 fois champion du monde, s’est arrêté avant les quarts de finale, éliminé par Medina. L’Américain faisait son retour en compétition après cinq mois d’absence en raison d’une blessure au pied droit.

Le circuit pro mondial 2018, qui comprend 11 étapes, débutera à Gold Coast (Australie) du 11 au 22 mars.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.