DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La rapporteuse spéciale des Nations Unies persona non grata

Vous lisez:

La rapporteuse spéciale des Nations Unies persona non grata

Taille du texte Aa Aa

Yanghee Lee ne pourra pas retourner en Birmanie pour enquêter sur les exactions dont sont victimes les Rohingyas. La rapporteuse spéciale des Nations Unies s'est vu refuser l'accès au pays, et elle dit craindre de nouvelles horreurs.

Pas plus tard que ce lundi, une fosse commune contenant dix cadavres a été découverte dans un village de l'Etat Rakhine, la région où les soldats birmans sont accusés de mener une épuration ethnique contre les musulmans rohingyas. L'armée dit enquêter, mais la communauté internationale n'y croit guère. En mars, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies avait établi une mission indépendante. Des enquêteurs dont Rangoun refuse la venue.

La minorité rohingya a massivement fui cette région de l'ouest de la Birmanie. Depuis le mois d'août, près de 700.000 réfugiés ont gagné le Bangladesh voisin. Une situation qui continue de mettre en évidence l'immobilisme du gouvernement civil d'Aung San Suu Kyi dans un pays dominé par l'armée.