DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le coût du Brexit pour le Royaume-Uni

La directrice du Fond monétaire international estime qu'un accord sur le Brexit renforcerait la croissance du Royaume-Uni

Vous lisez:

Le coût du Brexit pour le Royaume-Uni

Taille du texte Aa Aa

La directrice du Fond monétaire international estime qu'un accord sur le Brexit renforcerait la croissance du Royaume-Uni

Christine Lagarde explique par ailleurs que l'économie britannique souffre de la décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne.

Christine Lagarde, directrice du FMI : "L'économie britannique y perd déjà, elle ralentit, c'est un résultat de cette décision, et c'est causé par la combinaison d'une pression élevée de l'inflation sur les salaires, sur les revenus et bien sûr sur les reports des investissements des entreprises et des particuliers."

Alors que la Commission européenne propose que la transition post-brexit s'achève fin 2020, le ministre des Finances britanniques appelle de ses vœux un accord le plus tôt possible.

Philip Hamond, ministre britannique des Finances : "Une des manières les plus efficaces pour soutenir l'économie, l'économie britannique et celle de l'Europe à 27, serait de faire des progrès rapides et présenter des garanties sur notre relation future."

Le FMI prévoit pour en 2017 une croissance de 1,6% pour l'économie britannique, soit un dixième de moins que les dernières prévisions du fond monétaire. Les experts s'attendent en 2018 à un recul identique de l'activité au Royaume-Uni alors que la reprise d'une croissance soutenue se confirme sur le continent européen.