DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Philippines: quatre morts et des dizaines de disparus après le naufrage d'un ferry

Vous lisez:

Philippines: quatre morts et des dizaines de disparus après le naufrage d'un ferry

Philippines: quatre morts et des dizaines de disparus après le naufrage d'un ferry
Taille du texte Aa Aa

Les secouristes s’affairaient jeudi pour retrouver des dizaines de passagers portés disparus après le naufrage d’un ferry par gros temps au large des Philippines, les médias évoquant au moins quatre morts.

Une centaine de passagers ont été récupérées en vie après le naufrage du ferry qui se rendait dans une île reculée avec 251 personnes à son bord, selon les garde-côtes.

“Le vent s’est soudainement levé et le bateau a dû s’arrêter lorsque la proue a commencé à prendre l’eau”, a raconté à la radio DZMM Donel Mendiola, étudiant et l’un des passagers survivants. “Certains d’entre nous ont nagé, mais j’ai vu des personnes âgées qui étaient selon les apparences déjà mortes”.

ABS-CBN a diffusé des images des secours en train de transporter des survivants à l’hôpital. On pouvait voir aussi quatre corps dans des sacs allongés par terre.

Le “Mercraft 3” a chaviré vers midi (04H00 GMT) au large de Real, alors que le ferry avait quitté ce port à 70 km à l’est de Manille et faisait route vers l‘île de Polillo, selon Armand Balilo, porte-parole des garde-côtes.

“Nous avons sauvé plus de 100 personnes”, a dit l’inspecteur Mark Amat, chef de la police d’Infanta, une ville proche, se refusant à commenter les informations sur les décès.

“Nous avons entendu dire qu’il y avait des victimes, mais nous sommes toujours en train de le vérifier”, a dit pour sa part M. Balilo, précisant que des hélicoptères et des navires des sauveteurs en mer se rendaient sur les lieux de l’accident.

“Nous pensons que la météo est un des grands facteurs” de cet accident, a-t-il poursuivi.

Il a indiqué que le ferry avait quitté Real alors que le sud de l’archipel se prépare à l’arrivée de la tempête tropicale Tembin, qui devrait toucher terre vendredi matin.

- Tempête attendue –

Mais le ferry avait été autorisé à prendre la mer, aucun bulletin météorologique spécial n’ayant été émis pour la zone de Real et Polillo, à l’est de l‘île principale de Luçon.

M. Balilo a indiqué que le ferry avait une capacité de 286 personnes.

Le gouvernement philippin a conseillé à des millions de Philippins de partir plus tôt que prévu s’ils comptent passer les fêtes de Noël dans leur province natale, en raison du mauvais temps attendu dans les prochains jours à cause de la tempête tropicale.

Mal entretenus et peu contrôlés, les ferries sont l’un des principaux moyens de transport dans l’archipel philippin, qui compte plus de 7.100 îles. Ils sont empruntés par des millions de personnes trop pauvres pour prendre l’avion.

Les accidents maritimes sont fréquents aux Philippines et sont le plus souvent dus à des normes de sécurité peu strictes, des contrôles laxistes et des navires surchargés.

Il y a 30 ans jour pour jour, le 21 décembre 1987, le ferry Dona Paz entrait en collision aux Philippines avec un pétrolier, faisant plus de 4.300 morts. Cette tragédie est à ce jour le pire accident maritime de l’histoire en temps de paix.

Plus récemment, en 2015, le “Kim Nirvana” avait chaviré peu après son départ, faisant 61 morts dans le centre des Philippines. Le naufrage du ferry, qui transportait également plusieurs tonnes de ciment, riz ou engrais, était vraisemblablement dû à un excès de charge.

En 2013, le “St Thomas Aquinas”, qui transportait 830 passagers et membres d‘équipage, coulait dans le port de Cebu, également dans le centre des Philippines, après une collision avec un cargo. L’accident a fait 71 morts et 49 disparus.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.