DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Afghanistan: au moins six policiers tués dans un attentat dans le sud

Vous lisez:

Afghanistan: au moins six policiers tués dans un attentat dans le sud

Afghanistan: au moins six policiers tués dans un attentat dans le sud
Taille du texte Aa Aa

Au moins six policiers ont été tués vendredi par un kamikaze qui a fait exploser un véhicule militaire dans un commissariat de la province de Kandahar, dans le sud de l’Afghanistan, a-t-on appris de sources policières.

Les talibans ont revendiqué l’attaque, survenue dans le district de Maiwand avant le lever du soleil, selon le porte-parole de la police de Kandahar Ghorzang Afridi.

“Le kamikaze a fait sauter son Humvee” vers 4H30 (00H00 GMT), tuant six policiers locaux, a-t-il indiqué à l’AFP.

Ce véhicule militaire léger, dont l’armée américaine a cédé des centaines d’exemplaires aux forces de sécurité afghanes lorsque la coalition internationale a quitté l’Afghanistan en 2014, était chargé de trois tonnes d’explosifs, a indiqué le chef de la police du district de Maiwand, Sultan Mohammad.

Fin mai à Kaboul, un camion transportant une quantité moitié moindre d’explosifs avait fait au moins 150 morts.

“‘L’explosion a été très forte. On a retrouvé des bouts du Humvee à 3 km de là”, a poursuivi M. Mohammad, ajoutant que l’immeuble visé était “complètement détruit” et que deux édifices adjacents étaient aussi endommagés “du fait de l’intensité de l’explosion”.

Dans le marché de Maiwand, situé à 2 km du site, les devantures des magasins et les fenêtres des maisons ont aussi volé en éclat, a-t-il raconté, ajoutant que le bilan des victimes était appelé à évoluer dans le courant de la journée.

Les responsables afghans sous-estiment habituellement les pertes infligées par les différents groupes insurgés à leurs forces de sécurité.

D’après un policier local, qui a requis l’anonymat, ce sont huit personnes qui ont été tuées et neuf blessées dans l’attentat. “Les huit policiers qui ont été tués ont été évacués ou dégagés des gravats”, alors que “d’autres policiers sont portés disparus depuis l’attaque”, a-t-il précisé.

Les talibans, qui ciblent les forces de sécurité afghanes, afin de les démoraliser, ont volé des dizaines de Humvees et de pick-ups, selon des sources officielles. Ils s’en servent ensuite dans des attaques contre l’armée et la police afghanes, ce qui a des effets dévastateurs.

Mi-octobre, l’explosion d’un Humvee avait tué 43 soldats dans une base militaire de ce même district de Maiwand, situé à une vingtaine de km de la province du Helmand, “la province du pavot”, dont les talibans contrôlent les deux tiers.

Les forces de sécurité afghanes, affaiblies par les désertions et la corruption, perdent chaque année des milliers d’hommes, davantage encore depuis le départ de la coalition internationale menée par les Etats-Unis.

En 2016, quelque 6.800 soldats et policiers afghans ont été tués, soit une augmentation de 35% par rapport à l’exercice précédent, selon le Sigar, un organisme militaire américain.

Leur moral est d’autant plus bas que les insurgés bénéficient de complicités en interne, que ce soit des agents infiltrés ou via du matériel militaire que leur vendent des soldats corrompus.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.