DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Décès de l'astronaute Bruce McCandless II, qui s'était déplacé librement dans l'espace

Vous lisez:

Décès de l'astronaute Bruce McCandless II, qui s'était déplacé librement dans l'espace

Décès de l'astronaute Bruce McCandless II, qui s'était déplacé librement dans l'espace
Taille du texte Aa Aa

La photo de Bruce McCandless II avait fait le tour du monde: en 1984, l’astronaute américain flottait dans l’espace dans son scaphandre, le globe terrestre en arrière-plan, sans aucune attache avec sa navette. Il est mort jeudi à l‘âge de 80 ans.

La Nasa a annoncé son décès vendredi.

Bruce McCandless II fut le premier astronaute à flotter ainsi dans l’immensité sidérale, grâce à un scaphandre équipé de propulseurs lui permettant de se déplacer dans le vide.

Recruté en 1966 par l’agence spatiale américaine, il avait également participé au déploiement du télescope Hubble en 1990.

L’astronaute retraité faisait encore rêver récemment les écoliers de Toulouse, où il a participé en octobre au 30e congrès mondial des astronautes.

Avait-il eu peur de ce premier pas libre dans l’espace? “Non, j’avais tellement travaillé, testé pendant 300 heures le matériel”, avait-il répondu à une petite fille. “Il y avait 24 propulseurs. Il n’y avait aucune chance que je me perde dans l’espace”.

“La chose la plus extraordinaire ? C’est la vision de la Terre juste à travers mon casque”, avait aussi dit l’octogénaire, alerte. “L’autre chose la plus extraordinaire quand on est astronaute: on ne voit pas les pays, les frontières. On voit les humains, le vaisseau spatial Terre”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.