DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lille: avec l'arrivée de Galtier, des supporteurs "rassurés" après "six mois ratés"

Vous lisez:

Lille: avec l'arrivée de Galtier, des supporteurs "rassurés" après "six mois ratés"

Lille: avec l'arrivée de Galtier, des supporteurs "rassurés" après "six mois ratés"
Taille du texte Aa Aa

Un “meneur d’hommes”, “intelligent techniquement” et qui “connaît la maison” : les supporteurs Lillois se sont dit “rassurés” samedi après l’annonce de l’arrivée au Losc de l’ex-entraîneur de Saint-Etienne, Christophe Galtier, dont le profil s’oppose à celui de son prédécesseur Marcelo Bielsa, limogé par le club.

“C’est un nouvel espoir pour le club ! Je l’ai connu en tant que joueur à Lille, il revient à la maison, il sait où il arrive”, lance ravi à l’AFP Benoît Guilbert, issu du groupe des Dogues Audomarois. “Galtier a fait du bon boulot à Saint-Etienne, pourquoi il ne réussirait pas chez nous ?”, ajoute le supporteur.

Avant d’en faire l‘éloge: un “meneur d’hommes”, un “gagneur”, qui va “réussir à tirer le meilleur des joueurs”. “On ne va pas laver toute l’histoire du Losc pour six mois ratés. C’est un club avec une belle carte de visite, une belle identité. Dans la vie d’un club, une demi-saison ce n’est pas la mort, mais il ne faut pas que ça se reproduise”, estime-t-il.

Le club nordiste, actuellement 18e de Ligue 1, a annoncé vendredi avoir trouvé un “accord de principe” avec son ancien défenseur (1987-1990) qui dirigera l‘équipe lilloise dès la reprise de l’entraînement le 29 décembre.

- ‘Eteindre le feu’ –

Damien Février du groupe des Dogues Pompons loue pour sa part la “poigne de l‘éducateur” qui sera utile “avec toutes les jeunes pousses du Losc”, mais émet aussi des réserves: “On a beau avoir un bon entraîneur, si les joueurs ne sont pas motivés on n’y arrivera pas. La question est de savoir si les compétences de Galtier seront suffisantes pour éteindre le feu qui couve dans la maison Losc”.

“Est-ce que les joueurs sont prêts à se retrousser les manches et à fournir un travail de qualité ? On a une vingtaine de très bons joueurs mais on n’a pas d’esprit d‘équipe, on espère que Christophe Galtier saura le mettre en place”, poursuit-il.

A la trêve, le Losc est très loin du Top 5, l’objectif initial, et il a été interdit de recrutement au mercato hivernal par la DNCG (gendarme du foot pro), dubitative sur les garanties financières de ses propriétaires.

En réaction à cette première partie de saison calamiteuse, le 20 décembre, alors que Lille jouait face à Nice (1-1), les supporteurs nordistes avaient affiché leur mécontentement: une centaine d’ultras avaient fait irruption dans la tribune présidentielle pas loin de pénétrer sur le “banc de touche” du Losc, situé dans les gradins du stade Pierre-Mauroy.

Ils avaient aussi déployé des banderoles hostiles comme “Bougez-vous le cul” et copieusement sifflé et chambré leurs joueurs durant tout le match.

- ‘Le profil idéal’ –

Jugé “performant” et “exigeant” par le président du Losc Gérard Lopez dans son communiqué vendredi, l’entraîneur de 51 ans s’est dit “conscient” de la situation et de la “tâche” qui attend le club, mais il a affirmé être “heureux” de le rejoindre, “convaincu” par le projet “sérieux” entrepris par l’homme d’affaires et son équipe.

Ancien joueur du club nordiste, Galtier a dirigé l‘équipe de Saint-Etienne de 2009 à 2017, avec qui il a remporté la Coupe de la Ligue en 2013.

Il a “le profil idéal”, en le choisissant “le club s’est mis en mode combat pour sauver l’essentiel: le maintien”, estime François Stock des Dogues du Net. Mais si ce dernier se dit “rassuré sur le plan sportif”, il est toujours “inquiet côté financier”: “On n’a pas de garanties sur la viabilité du projet de Gérard Lopez”, regrette-t-il.

Mais tous sont unanimes, “contrairement” à son prédécesseur Marcelo Bielsa, jugé “trop rigide”, Galtier sera faire preuve “d’une écoute et d’une souplesse”. Et sa connaissance de la “maison” est aussi pour eux un gage de “stabilité”.

Seulement six mois après son arrivée en grande pompe au Losc, Marcelo Bielsa a été écarté fin novembre par le club nordiste, qui l’avait mis à pied en raison de mauvais résultats. Il avait vu son contrat “rompu” le 15 décembre, une décision qu’il va contester devant les prud’hommes, selon son avocat. Lopez lui-même a admis que le passage de Bielsa sur le banc du Losc avait été un “échec”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.