DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Moins d'un million de réfugiés syriens au Liban, une première depuis 2014

Vous lisez:

Moins d'un million de réfugiés syriens au Liban, une première depuis 2014

Moins d'un million de réfugiés syriens au Liban, une première depuis 2014
Taille du texte Aa Aa

Le nombre de réfugiés syriens enregistrés au Liban est tombé à moins d’un million pour la première fois depuis 2014, a affirmé mardi à l’AFP une porte-parole des Nations unies.

Fin novembre, le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) a recensé 997.905 réfugiés syriens enregistrés au Liban, en grande majorité des femmes et des enfants.

“Le chiffre avait atteint un million en avril 2014, et c’est la première fois qu’il tombe en-deça” a indiqué la porte-parole du HCR, Lisa Abou Khaled.

Le HCR met à jour ses chiffres chaque trimestre pour évaluer les besoins des réfugiés enregistrés au Liban.

D’après Mme Abou Khaled, le nombre est décroissant car les réfugiés sont en train de s’installer dans des pays tiers, mais aussi de revenir dans leur pays.

De 2011 à septembre 2017, près de 49.000 Syriens ont quitté le Liban dans le cadre du programme de l’ONU de réinstallation dans des pays tiers.

D’autres ont quitté le Liban par leurs propres moyens, faisant le dangereux voyage en mer pour rejoindre clandestinement l’Europe.

“Nous ne pouvons pas confirmer combien sont rentrés en Syrie. Ils ne nous disent pas nécessairement, mais nous savons qu’il y en a eu quelques milliers en 2017”, a précisé Mme Abou Khaled.

En décembre 2016, le nombre de réfugiés syriens étaient de 1.011.366.

Durant les six premières années de 2017, le nombre a reculé de 10.315, puis de plus de 3.000 entre juin et fin novembre.

Depuis 2011, la guerre a poussé plus de cinq millions de Syriens à se réfugier dans de pays voisins comme la Turquie, le Liban et la Jordanie.

L’afflux de réfugiés a constitué un défi majeur pour le Liban, pays de quatre millions d’habitants aux ressources limitées. Les dirigeants libanais ont multiplié ces derniers mois les appels en faveur du retour des réfugiés chez eux.

Plus de la moitié des Syriens enregistrés au Liban vivent dans une pauvreté extrême, dans des camps informels ou des immeubles délabrés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.