DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Navalny: "sérieux doute" pour le pluralisme politique en Russie, selon l'UE

Vous lisez:

Navalny: "sérieux doute" pour le pluralisme politique en Russie, selon l'UE

Navalny: "sérieux doute" pour le pluralisme politique en Russie, selon l'UE
Taille du texte Aa Aa

Le rejet de la candidature de l’opposant numéro un au Kremlin, Alexeï Navalny, “jette un sérieux doute sur le pluralisme politique” en Russie, a affirmé mardi une porte-parole des services extérieurs de l’Union européenne.

La décision de la commission électorale russe “jette un sérieux doute sur le pluralisme politique en Russie et la perspective d‘élections démocratiques l’année prochaine”, a affirmé cette porte-parole, Maja Kocijancic, dans un communiqué du service européen pour l’action extérieure (SEAE).

La porte-parole rappelle que la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) avait jugé que le droit à un procès équitable avait été refusé en 2013 à M. Navalny, finalement condamné en février dernier pour détournement de fonds.

L’annonce lundi de la Commission électorale n‘était pas une surprise, car l’institution avait à plusieurs reprises averti que l’opposant ne pourrait se présenter avant 2028 en raison de cette condamnation à cinq ans de prison avec sursis dans une affaire remontant à 2009.

“Nous attendons des autorités russes qu’elles s’assurent qu’il y ait des opportunités équitables, y compris lors des élections présidentielles qui se tiendront le 18 mars”, déclare encore la porte-parole, qui appelle la Russie à inviter l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) à observer les élections.

“L’Union européenne fondera son jugement du processus électoral sur ses résultats, comme nous l’avons fait par le passé”, conclut la porte-parole.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.