DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Russie dopage: Moutko quitte la présidence du comité d'organisation du Mondial-2018

Vous lisez:

Russie dopage: Moutko quitte la présidence du comité d'organisation du Mondial-2018

Russie dopage: Moutko quitte la présidence du comité d'organisation du Mondial-2018
Taille du texte Aa Aa

Le vice-Premier ministre russe Vitali Moutko a annoncé mercredi qu’il quittait la présidence du comité d’organisation du Mondial-2018, après avoir déjà suspendu ses fonctions à la Fédération russe de football pour pouvoir contester sa suspension des JO à cause du scandale de dopage.

Actuel directeur général de cette instance, Alexeï “Sorokine sera président du comité d’organisation de Russie 2018”, a déclaré M. Moutko, cité par les agences de presse russes.

“Il reste encore beaucoup de travail, mais je suis tout à fait convaincu que tout sera prêt à temps”, a ajouté M. Moutko, en précisant qu’il allait lui “se concentrer sur son travail au sein du gouvernement”.

Vitali Moutko, le Monsieur sport de la Russie depuis près d’une décennie, a été banni à vie le 5 décembre par le Comité international olympique (CIO) des jeux Olympiques pour son implication présumée dans le scandale de dopage institutionnalisé qui secoue la Russie depuis trois ans.

Il a annoncé mercredi avoir saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS) pour contester cette décision.

Lundi, Vitali Moutko a déjà demandé à la Fédération russe de football de “suspendre pour six mois” ses fonctions de président, en expliquant ne pas souhaiter “perturber” le fonctionnement de cette organisation le temps des procédures au TAS.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.