DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Afghanistan: cinq morts, de nombreux blessés dans des explosions à Kaboul

Vous lisez:

Afghanistan: cinq morts, de nombreux blessés dans des explosions à Kaboul

Afghanistan: cinq morts, de nombreux blessés dans des explosions à Kaboul
Taille du texte Aa Aa

Au moins cinq personnes ont été tuées et de nombreuses autres blessées dans des explosions près d’une mosquée et des bureaux d’un média jeudi à Kaboul, où les attentats se multiplient, ont indiqué des responsables afghans.

Aucun groupe armé n’a encore revendiqué l’attaque, qui survient trois jours après qu’un kamikaze s’est fait exploser près d’une antenne des services de renseignement afghans dans la capitale, faisant six morts.

“Il y a eu deux explosions. On ne sait pas encore quelle était la cible de l’attaque, mais l’agence de presse Afghan voice agency (la voix de l’Afghanistan, NDLR) était dans les environs”, tout comme une mosquée, a déclaré le porte-parole du ministère de l’Intérieur Najib Danish.

Au moins cinq personnes ont péri et 21 ont été blessées, a-t-il poursuivi, ajouté ce bilan évoluerait vraisemblablement.

Des journalistes de l’AFP sur place ont entendu une troisième explosion, suggérant que l’attaque était encore en cours.

Alors que le ministère de la Santé a fait état d’un premier bilan de quatre morts et six blessés, un cadre hospitalier a indiqué à une télévision locale que 18 blessés avaient été emmenés dans son établissement.

“Cinq d’entre eux sont dans un état critique et nos médecins essaient de leur sauver la vie”, a déclaré Sabir Nasib, le directeur de l’hôpital Istiqlal.

Un homme qui était à proximité de l’attaque a indiqué avoir entendu “un grand boum”. “Nous ne connaissons pas le nombre de victimes. Quand l’explosion a eu lieu, nous nous sommes immédiatement enfuis”, a-t-il raconté à la chaîne Tolo news.

Des photos postées sur la page Facebook de l’Afghan voice agency montrent la cour de ce média constellée de débris avec avec une demi-douzaine de corps allignés par terre, l’un d’entre eux en sang.

Les médias afghans sont régulièrement la cible de groupes armés, soulignant les risques pesant sur les journalistes dans ce pays ravagé par bientôt quatre décennies de guerre.

En novembre, une attaque revendiquée par l’Etat islamique contre la télévision Shamshad avait fait au moins un mort et douze blessés à Kaboul.

L’EI a également revendiqué l’attentat de lundi contre une antenne des services de renseignement afghans à Kaboul, via son agence de presse Amaq.

L’EI, apparu en 2015 dans la région, a récemment multiplié ses attaques en Afghanistan, notamment à Kaboul. La sécurité est devenue extrêmement mauvaise dans la capitale afghane depuis l’attentat 31 mai dernier contre le quartier diplomatique, qui avait fait 150 morts et près de 400 blessés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.