DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Stationnement en ville : désormais des amendes à la carte

Vous lisez:

Stationnement en ville : désormais des amendes à la carte

Stationnement en ville : désormais des amendes à la carte
Taille du texte Aa Aa

Fini les amendes à tarif unique (17 euros) valables partout en France en cas d'infractions au stationnement payant : à compter du 1er janvier 2018, les municipalités seront autorisées à pratiquer des tarifs à la cartepour sanctionner les automobilistes récalcitrants via le nouveau "forfait post-stationnement" (FPS). Une manne financière non négligeable pour les communes qui se plaignent régulièrement de voir leurs dotations de l'Etat diminuer.

Sur les 800 communes françaises qui avaient déjà instauré un stationnement payant, 400 ont décidé de se lancer dans la voie de la libéralisation, selon les calculs du journal Les Echos. Ces municipalités en ont profité pour adopter de nouveaux tarifs pour les amendes, souvent à la hausse.

Championne en titre ? La ville de Lyon où le FPS coûtera désormais jusqu'à 60 euros (dans l'hyper centre) et 35 euros dans le reste de la ville. A Paris aussi, les amendes seront désormais salées : 50 euros dans les onze premiers arrondissements et 35 euros dans tous les autres.

A noter que 62 maires se sont engagés à ne pas augmenter la redevance de stationnement (c'est le cas à Nice et Boulogne-Billancourt) à la grande satisfaction de l'association 40 millions d'automobilistes, qui s'était particulièrement mobilisée sur ce dossier.

Sans parler des rares communes qui ont préféré renoncer à la réforme et aux recettes qui en découlent. C'est le cas notamment de Saint-Denis (93), Creil (60) ou Tourcoing (59).

Petite consolation pour les automobilistes, la nouvelle loi encadrant la tarification des amendes stipule qu'en cas de dépassement du temps de stationnement payé, l'usager se verra appliquer un FPS retranché du montant du ticket réglé.

C.Ga