DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie: 66 morts dans des combats à la limite de la province d'Idleb

Vous lisez:

Syrie: 66 morts dans des combats à la limite de la province d'Idleb

Syrie: 66 morts dans des combats à la limite de la province d'Idleb
Taille du texte Aa Aa

Des combats opposant forces du régime syrien et combattants jihadistes et rebelles à la périphérie de la province d’Idleb (nord-ouest) ont tué au moins 66 personnes en 24 heures, a rapporté vendredi une ONG.

Parmi les morts figurent au moins 19 civils, dont sept enfants, tués dans les bombardements des avions syriens et de l’allié russe du régime de Bachar al-Assad, participant à cette bataille.

Depuis le début de la semaine, des affrontements se déroulent à la périphérie de cette province, la dernière à échapper entièrement au régime de Bachar al-Assad et contrôlée en majorité par Fateh al-Cham, l’ex-branche d’Al-Qaïda, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

L’armée a progressé ces derniers jours dans cette zone, s’emparant de plusieurs localités et villages à l’extrême sud-est de la province d’Idleb, ce qui pourrait être le signe d’une future offensive d’envergure.

“Au moins 27 soldats et combattants prorégime et 20 jihadistes et rebelles ont été tués ces dernières 24 heures dans les combats”, a indiqué à l’AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH.

Selon le correspondant de l’AFP près du front, d’intenses bombardements avaient lieu dans la zone. Des messages diffusés par haut-parleurs dans des villages rebelles appelaient les habitants à rester chez eux et les informaient que la prière musulmane du vendredi avait été annulée.

Des centaines de civils fuyant leurs villages à bord de voitures et pick-up transportant bagages et meubles, se dirigeaient vers la ville d’Idleb, chef-lieu de la province du même nom.

L’armée a lancé il y a quelques jours une offensive dans cette zone de combats, située à cheval entre la province d’Idleb et celle voisine de Hama (centre).

La province d’Idleb échappe depuis 2015 au régime, dont les troupes ont été chassées par une coalition de rebelles et de jihadistes.

Il y a plusieurs mois, le groupe Fateh al-Cham, connu par le passé sous le nom de Front al-Nosra, a mené un coup de force contre ses ex-alliés rebelles et contrôle désormais l’immense majorité de la province d’Idleb.

Déclenché par la répression de manifestations pacifiques, le conflit en Syrie s’est complexifié avec la présence de multiples acteurs et a fait plus de 340.000 morts et des millions de déplacés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.