DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie: La Juventus et Naples s'échappent

Vous lisez:

Italie: La Juventus et Naples s'échappent

Italie: La Juventus et Naples s'échappent
Taille du texte Aa Aa

Premier écart en tête du Championnat d’Italie: le champion d’automne Naples et sa dauphine la Juventus Turin ont profité des matches nuls concédés par tous leurs concurrents pour se donner un peu de marge lors de la 19e journée, inhabituellement disputée entre Noël et le Jour de l’An.

. La Juventus retrouve Dybala

Paulo Dybala traversait une mauvaise passe. Le petit génie argentin de la Juventus n‘était plus décisif et restait sur trois matches d’affilée débutés sur le banc.

Mais samedi à Vérone face au Hellas, il a retrouvé une place de titulaire et c’est lui qui a débloqué une partie qui était en train de mal tourner pour les Turinois.

Après la rapide ouverture du score signée Matuidi (6e), la Juve n’avait en effet pas su écarter définitivement les Véronais, qui ont égalisé par Caceres (59e), un ancien Juventino.

Les bianconeri, qui n’avaient pas encaissé le moindre but lors de leurs huit derniers matches toutes compétitions confondues, ont alors douté une poignée de minutes, pas plus.

Et c’est donc Dybala qui les a remis sur les bons rails avec un superbe doublé du droit (72e et 77e), son pied faible, ou plutôt son pied le moins fort.

Avec ce succès 3-1, les sextuples champions en titre reviennent à une longueur de Naples, qui avait battu Crotone vendredi (1-0) décrochant ainsi le titre honorifique de champion d’automne.

. La Roma et l’Inter décrochés

Et les deux leaders ont donc fait le break avec respectivement sept et six points d’avance sur l’Inter Milan, la troisième occupante du podium, qui n’a pu faire mieux que 0-0 sur sa pelouse face à la Lazio Rome.

Les Milanais n’ont pris que deux points en quatre journées et calent en cette fin d’année. La Lazio de son côté reste 5e, à deux points de l’autre club de la capitale, l’AS Rome.

Comme l’Inter, les giallorossi n’ont pas réussi à obtenir samedi la victoire qui leur aurait permis de rester au contact des deux patrons du championnat et ont été contrariés par Sassuolo, qui n’a pas fait de cadeaux à son ancien entraîneur Eusebio di Francesco avec un match nul 1-1.

Au Stade Olympique, les coéquipiers de Daniele De Rossi ont confirmé leurs difficultés offensives actuelles, le but inscrit par Pellegrini en première période ne leur ayant pas permis de chasser la menace Sassuolo. Et en fin de partie, c’est Missiroli qui a égalisé, compliquant singulièrement la vie des Romains.

Même s’ils comptent un match en retard à disputer au mois de janvier face à la Sampdoria, les Romains sont en effet décrochés: huit points de retard sur la Juve, neuf sur Naples.

Toujours inquiétant dans le jeu, l’AC Milan a su pour sa part montrer des qualités mentales pour revenir au score et ramener un point de sa visite sur le terrain de la Fiorentina (1-1).

Le Milan reste tout de même en deuxième partie de tableau (11e), loin, très loin des objectifs annoncés et des rêves qu’avait fait naître son spectaculaire recrutement estival.

. Benevento, enfin !

Quatre points: le mois de décembre a presque été fastueux pour Benevento! Après avoir enchaîné une incroyable série de 14 défaites consécutives, le promu avait en effet pris son premier point le 3 décembre avec un nul 2-2 contre le Milan lors de la 15e journée.

L‘équipe à la sorcière sur le maillot avait ensuite repris sa triste routine avec trois revers supplémentaires, mais samedi, elle s’est offert un beau cadeau pour les fêtes de fin d’année avec une première victoire dans l‘élite.

La victime a été le Chievo Vérone (13e), battu 1-0 sur un but de Coda, inscrit peu après l’heure de jeu. Ce succès reste insuffisant pour croire au maintien pour le promu, mais il fait certainement du bien au moral.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.