DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Kenya: 36 morts dans la collision d'un bus et d'un camion

Vous lisez:

Kenya: 36 morts dans la collision d'un bus et d'un camion

Kenya: 36 morts dans la collision d'un bus et d'un camion
Taille du texte Aa Aa

Au moins 36 personnes ont été tuées et 11 blessées dans la collision d’un bus et d’un camion dimanche sur une route du centre du Kenya, a annoncé la police locale.

“Le bilan des morts est désormais de 36”, a indiqué le chef de la police de la Vallée du Rift, Zero Arome, qui avait d’abord évoqué un bilan de trente morts.

L’accident s’est produit à 3h00 (00H00 GMT) sur une portion réputée dangereuse de l’autoroute Nakuru-Eldoret, où un bus parti de Busia, dans l’ouest du Kenya, est entré en collision frontale avec un camion qui venait de Nakuru.

Selon la police locale, plus de cent personnes ont trouvé la mort sur ce tronçon de route seulement durant le mois de décembre.

Le chef de la police a précisé que les chauffeurs des deux véhicules figurent parmi les personnes tuées et qu’un enfant âgé de trois ans a également trouvé la mort dans cet accident. Les blessés ont été transportés à l’hôpital de Nakuru.

Un survivant s’exprimant depuis son lit d’hôpital a déclaré qu’il dormait au moment de l’accident.

“Tout ce que j’ai entendu c’est un bruit énorme et des cris qui venaient de partout”, a-t-il dit. “J‘étais assis à l’arrière du bus et j’ai été secouru quelque temps après car mes jambes étaient bloquées. C’est par la grâce de Dieu que je suis en vie. J’ai vu de nombreuses personnes mortes et leurs corps mutilés”.

Environ 3.000 personnes trouvent la mort chaque année dans des accidents de la route au Kenya, selon des chiffres officiels, alors que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime que ce nombre atteint en réalité 12.000.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.