DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pérou: Fujimori toujours hospitalisé dans un état "stable"

Vous lisez:

Pérou: Fujimori toujours hospitalisé dans un état "stable"

Taille du texte Aa Aa

L’ex-président péruvien Alberto Fujimori restait mardi hospitalisé dans une clinique de Lima, où il est traité pour un problème gastrique, et se trouvait dans un état “stable”, a annoncé mardi son médecin personnel.

“La santé du président Fujimori est stable et il est au repos absolu”, a déclaré Alejandro Aguinaga à la sortie de l‘établissement où a été admis l’ancien chef de l’Etat (1990-2000) le 23 décembre.

“Il a passé un réveillon au calme avec des visites limitées”, a-t-il ajouté.

Le Dr Aguinaga avait indiqué vendredi que les médecins avaient décidé une endoscopie digestive et que des traitements visant à guérir le problème gastrique dont souffre l’ancien président avaient été entrepris.

M. Fujimori, âgé de 79 ans, purgeait une peine de 25 ans de prison pour crimes contre l’humanité et corruption. Il a été gracié le 24 décembre par l’actuel président du Pérou Pedro Pablo Kuczynski.

Cette décision a suscité de nombreuses critiques au Pérou et à l‘étranger. Elle a approfondi la division entre fujimoristes et antifujimoristes qui marque la vie politique péruvienne depuis plus de deux décennies.

Elle est toutefois largement approuvé par les Péruviens, selon un sondage de l’institut Ipsos publié samedi par le quotidien El Comercio. D’après cette enquête, 56% des Péruviens sont favorables à la grâce accordée à M. Fujimori, 40% n’y sont pas favorables, et 4% sont sans opinion.

Des milliers de personnes ont manifesté ces derniers jours à Lima contre la grâce accordée à l’ancien président péruvien et une nouvelle manifestation est prévue le 11 janvier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.