DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : arrestation d'Emilie König, jihadiste française de premier plan (médias)

Emilie König, une Bretonne championne du recrutement de jihadistes pour Daech, était recherchée activement par les services secrets français et américains. Elle serait maintenant aux mains des forces kurdes en Syrie.

Vous lisez:

Syrie : arrestation d'Emilie König, jihadiste française de premier plan (médias)

Taille du texte Aa Aa

Elle s'appelle Emilie König, elle est Française, mais c'est sous le nom d'Ummu Tawwab qu'elle s'est distinguée au sein du groupe Etat islamique : cette Bretonne, âgée d'une trentaine d'années, a montré un certain "talent" pour recruter des candidats au Jihad en France, voilà pourquoi elle était activement recherchée par les services de renseignements français et américains. Il semble qu'ils aient atteint leur objectif puisque plusieurs médias annoncent ce mardi qu'elle a été arrêtée par des combattants kurdes en Syrie.

C'est la radio RMC qui l'a révélé, affirmant que la jihadiste est gardée prisonnière avec plusieurs autres Françaises dans un camp contrôlé par les Kurdes. Originaire de Lorient, convertie à l'Islam dès l'âge de 17 ans et portant le niqab, elle est mère de deux enfants qu'elle a essayé d'emmener avec elle au cours de l'été 2013 mais sans succès. Elle était revenue exprès sur le territoire français qu'elle avait déjà quitté pour la Syrie en novembre 2012.

En bonne place sur la liste noire des Etats-Unis

La grande spécialité d'Emilie König était donc le recrutement d'hommes et de femmes pour l'organisation terroriste Daech. C'est ce qui lui a valu notamment d'entrer, en 2015, sur la liste noire des terroristes internationaux établie par les Etats-Unis. Elle se mettait en scène dans des vidéos de propagande diffusées sur les réseaux sociaux, par exemple en s'entraînant à tirer avec un fusil à pompe. Selon RMC, elle aurait réussi à convaincre au moins 200 jeunes filles françaises de rejoindre les rangs du groupe Etat islamique.