DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La nouvelle arme nord-coréenne qui fait froid dans le dos, l'ICBM en glace

Vous lisez:

La nouvelle arme nord-coréenne qui fait froid dans le dos, l'ICBM en glace

Taille du texte Aa Aa

Les Nord-Coréens se promenant au festival de sculpture sur glace de Pyongyang ont pu admirer une réplique venue du froid de son dernier engin balistique, le missile intercontinental Hwasong-15.

Sur des images publiées mercredi par le journal officiel Rodong Sinmun, on voit des spectateurs vêtus d‘épais manteaux d’hiver prendre la pose le soir du Nouvel An devant la statue géante, agitant appareils photo et téléphones pour l’immortaliser.

Le Hwasong-15 testé en novembre est capable selon Pyongyang de frapper le territoire continental des Etats-Unis.

“La sculpture sur glace évoque l’incident de novembre qui a suscité un énorme enthousiasme parmi des dizaines de millions de soldats et de gens”, écrit le journal.

Le dirigeant nord-coréen s’est servi de son adresse à la nation du Nouvel an pour répéter que son pays était un Etat nucléaire à part entière, avertissant qu’il avait en permanence à sa portée le “bouton” atomique.

Il a également tendu la main à Séoul, évoquant un réchauffement des relations bilatérales et une participation aux jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang en Corée du Sud.

Les visiteurs du Festival, qui s’est ouvert dimanche sur la place Kim Il-Sung, pouvaient également contempler la réplique de monuments nord-coréens, de dauphins, d’un tracteur et d’un bateau de pêche.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.