DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Europe : l'harmonisation fiscale, source de discorde

La Hongrie et l'Irlande plaident pour la "souveraineté fiscale".

Vous lisez:

Europe : l'harmonisation fiscale, source de discorde

© Copyright :
REUTERS/Bernadett Szabo
Taille du texte Aa Aa

L'harmonisation fiscale divise toujours au sein de l'Union. La Hongrie et l'Irlande ont de nouveau exprimé leur opposition à l'instauration de règles communes, ce jeudi à Budapest. La Hongrie, qui affiche le taux d'imposition le plus faible parmi les 28, veut garder les coudées franches pour attirer les investisseurs.

"Nous, Hongrois, pensons que la fiscalité est un objet essentiel de concurrence", a déclaré le Premier ministre hongrois Viktor Orban. "La réduction des impôts est en général une bonne option politique, et nous ne voudrions pas voir apparaître au sein de l'UE une réglementation qui rendrait la Hongrie pieds et poings liés en matière de politique fiscale".

"L'économie européenne est plus forte s'il y a une concurrence entre les États membres", soutient le Premier ministre irlandais Leo Varadkar. "Par exemple quand il s'agit de questions fiscales, et nous partageons le point de vue de nos homologues qui estiment que nous devrions maintenir cette concurrence entre États membres. Nous réaffirmons notre engagement commun en faveur de la souveraineté fiscale."

Bruxelles envisage de priver les Etats de leur droit de veto, pour lever les oppositions sur l'harmonisation fiscale, avait affirmé Pierre Moscovici, le commissaire européen en charge du dossier, en novembre dernier. La Pologne s'est aussi élevée contre ce projet de réglementation commune.