DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Accord de paix : la difficile mise en oeuvre

Vous lisez:

Accord de paix : la difficile mise en oeuvre

Taille du texte Aa Aa

Un an après la signature de l'accord de paix avec les guérilléros des Farc (Forces armées révolutionnaires colombiennes), le bilan reste encore mitigé.

Si les armes se sont tuent en Colombie, la mise en oeuvre complète de l'accord de paix se fait dans la douleur.

Alors que les ex-combattants communistes s'inquiètent, le président colombien reste optimiste.

Juan Manuel Santos, président colombien : "Aujourd'hui, nous avons examiné avec beaucoup de détails les progrès, les défis et les goulots d'étranglement de la construction de la paix suite à l'accord de paix le plus complexe qu'ait connu le monde ces 30 dernières années."

Ivan Marquez, chef du parti des Farc : "Nous disons franchement que les modifications qui ont été apportées à la juridiction spéciale pour la paix n'étaient pas ce que nous avions convenu à La Havane."

L'accord de paix prévoit des réformes rurales et politiques ainsi que l'installation d'un tribunal spécial pour juger les crimes les plus graves commis durant les pires années de la guerre. C'est la constitution de ce futur tribunal qui inquiète le plus les anciens guérilléros des Farc.

Avec Agences