DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Apple reconnaît sa vulnérabilité face à Spectre et Meltdown

Vous lisez:

Apple reconnaît sa vulnérabilité face à Spectre et Meltdown

Taille du texte Aa Aa

Chaque iPhone, iPad ou Mac peut aussi être hacké. C'est l'effrayant aveu d'Apple, après l'exploitation cette semaine des failles Meltdown et Spectre, qui permettraient à quiconque de récupérer des données privées en pénétrant des zones supposées étanches de nos processeurs.

"On peut comparer une attaque Meltdown à un pickpocket. C'est assez facile d'apprendre les tours d'un pickpocket. En face, l'attaque Spectre ressemble plus à un tour de Jedi, il s'agit de convaincre quelqu'un qu'il doit vous donner son porte-monnaie. Spectre manipule l'ordinateur, le met dans un état dans lequel il croit devoir faire quelque chose qu'il ne devrait pas faire", résume Daniel Gruss, l'un des chercheurs de l'Université de Graz (Autriche) derrière Meltdown.

Face à la panique, les acteurs de l’industrie informatique sont en ordre de bataille. Si les premières correctifs sont déjà proposées contre Meltdown, Spectre suscite une plus grande inquiétude : la faille semble être inhérente à la construction d'un grand nombre de processeurs.

Dans l’œil du cyclone, l'entreprise américaine Intel, qui contrôle plus la moitié du marché mondial des processeurs. Son action a accusé plusieurs chutes en bourse.

Le PDG d'Intel, Brian Krzanich est même soupçonné d'avoir vendu autant d'actions que son contrat le permet avant la publication de la faille. Il devrait bientôt s'expliquer devant la presse.