DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

XV de France: le pool de 5-6 adjoints "était peut-être prématuré" estime Brunel

Vous lisez:

XV de France: le pool de 5-6 adjoints "était peut-être prématuré" estime Brunel

Taille du texte Aa Aa

Le pool de 5-6 adjoints issus du Top 14 voulu par le président de la Fédération française de rugby (FFR) Bernard Laporte et son nouveau sélectionneur Jacques Brunel “était peut-être prématuré”, a reconnu ce dernier dimanche sur France 2.

“Le système que nous avions prévu était peut-être prématuré puisque ces entraîneurs sont en club”, a déclaré sur le plateau de Stade 2 l’ex-manager de Bordeaux-Bègles, qui recevra lundi à Marcoussis les entraîneurs principaux du Top 14 pour une réunion de travail sur les internationaux français.

“Mais je ne désespère pas que, par la suite, ils puissent faire le parcours avec nous, ou du moins ponctuellement”, a ajouté l’ancien adjoint de Laporte quand ce dernier était lui-même sélectionneur (2000-2007).

“J’espère qu’ils vont venir ponctuellement donner un coup de main. Je vais demain les inviter à venir passer une semaine avec nous pendant le Tournoi” des six nations, qui débute le 3 février contre l’Irlande, a indiqué Brunel, dont l’idée de recruter à la pige des entraîneurs réputés n’a pas rencontré beaucoup de succès, Patrice Collazo, Pierre Mignoni, Franck Azéma et Fabien Galthié refusant tour à tour.

Azéma et le duo d’entraîneurs du Racing formé par Laurent Travers et Laurent Labit se sont cependant dit ouverts à l’idée de participer à la tournée de juin des Bleus en Nouvelle-Zélande.

L’ex-sélectionneur de l’Italie (2000-2016) a finalement pris comme adjoints fixes Sébastien Bruno, entraîneur des avants à Lyon mis à disposition par son club le temps du Tournoi, ainsi que Jean-Baptiste Elissalde et Julien Bonnaire, qui étaient libres. “Le staff est définitif”, a affirmé le Gersois.

Interrogé sur sa liste de joueurs pour préparer le match contre l’Irlande, Brunel a répondu: “On va se fier à ceux qui sont en forme”. Il n’a pas dit s’il conserverait le talonneur Guilhem Guirado comme capitaine.

Le XV de France est au plus mal après une tournée de juin catastrophique en Afrique du Sud (trois larges revers) et des tests de novembre tout aussi désastreux (trois défaites dont deux tests et un nul contre le Japon) qui ont entraîné le remplacement par Brunel du Toulousain Guy Novès, qui a dit dans un entretien au Journal du Dimanche vivre “très mal” cette situation.

pyv:cd

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.