DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Conférence sur la reconstruction de l'Irak en février au Koweït

Vous lisez:

Conférence sur la reconstruction de l'Irak en février au Koweït

Taille du texte Aa Aa

Le Koweït a annoncé lundi qu’il accueillera du 12 au 14 février une conférence internationale sur la reconstruction de l’Irak, en coopération avec la Banque mondiale et le secteur privé.

Le vice-ministre koweïtien des Affaires étrangères Khaled al-Jarallah a dit lors d’une conférence de presse que son pays —malgré les blessures du passé, une référence à l’invasion irakienne du Koweït en 1990— avait un devoir “moral, humanitaire et arabe” de soutenir son voisin.

“La stabilité de l’Irak, c’est la stabilité du Koweït et de la région”, a ajouté M. Jarallah en promettant de faire en sorte que la conférence se concentre sur le développement et obtienne les garanties nécessaires de la Banque mondiale.

Il a précisé que le deuxième jour serait consacré au rôle du secteur privé et de la société civile dans la reconstruction.

Au cours de l’année écoulée, les forces irakiennes ont reconquis de larges pans du territoire précédemment occupés par le groupe Etat islamique (EI).

En décembre, Bagdad a proclamé la victoire sur l’EI après une guerre de trois ans contre ces jihadistes.

Mehdi al-Alaq, secrétaire général du Conseil des ministres de l’Irak, a déclaré qu’une étude de terrain menée conjointement par Bagdad et la Banque mondiale avait estimé le coût de la reconstruction à au moins 100 milliards de dollars.

“L’EI a déplacé 5 millions de personnes”, a-t-il dit, lors de la même conférence de presse à Koweït.

“Nous sommes parvenus à en ramener la moitié dans leurs régions, mais nous avons besoin d’un soutien international pour ramener le reste des déplacés, sécuriser les opérations humanitaires, soutenir la stabilité dans les zones libérées et reconstruire la structure économique et les services du pays”, a-t-il ajouté.

“Le secteur du logement est celui qui a le plus souffert, suivi par le pétrole et l‘électricité, les transports, les communications, l’industrie et les services de base comme l’eau et l’assainissement”, a déclaré le responsable irakien, ajoutant que son pays espérait “obtenir le maximum” en février.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.